Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:21

Je suis un mec pas du tout en retard..
Depuis des mois en allumant mon PC, je me dit :
"oh putain ! j'ai toujours pas fini l'article sur la Soirée Spéciale Enter The Double Dragon sur Nolife".
Image
Et je me dégoute moi même de ne pas prendre le temps de préciser en quelques à quel point elle fut jouissive, elle aussi.

Non, je ne suis pas le roi de la procrastination.. je suis très lent c'tout.
(et j'ai beaucoup de mal à gérer mon temps en ce moment..)

C'est d'ailleurs pour cette raison que je tiens à rappeler queNolife.  a fêté ses 5 ans il y a quelques jours.
Wé, la fameuse grande soirée dans laquelle vous avez peut être eu vent qu'il y ai eu.. un "incident"..
Image
Une entourloupe en fait, un hoax à 900 personnes.

Ceci n'est qu'infime partie de l'événement..
Nolife a eu 5 ans.. wé, ce n'est pas rien.
Heureux de souhaiter un fucking Happy Birthday pour la chaine fabriqué sur mesure pour tout les déviants comme moi :

Inconditionnel de Japanime, adepte de fan fiction, lecteur de Comics, Rétro gamer, Superplayer, Chasseurs de bug, Otaku, Programmeurs, maniaque du bits, et multitudes d'autres rubrique logique, philosophique, ludique ou lubrique, donnant substance aux être exalté que sommes.
(dans le lot j'en oublie les amateurs de J-Music, mais eux ils sont différent.. il parait même qu'ils viennent d'une autre planète.)

Il était temps que l'on assume nos intérêts et inutile de dire que Nolife y contribue de façon considérable.
5 ans qui portent leur fruits, notre culture se propage comme un virus, au plus grand regret des membres du culte du 1er degrés.
Image

Brefle, notre culture est aussi tentaculaire qu'un démon de Hentaï, alors maintenant faut arrêter de faire ta vierge effarouché/e, laisse toi faire coquin/coquine !
(je sais pas pourquoi j'écris ça, je suppose que c'est le "Rôle Playing Gang" qui a étendu son influence néfaste..)

Et zappe sur la chaine qui parle ta langue, pour l'amour du geek !

 


 

 

Image



La soirée des 5 ans est disponible sur Nolife Online :
http://online.nolife-tv.com/emission-30154/les-5-ans-de-nolife

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:54

Hunger Games où le "soit disant" roman de l'année..


Image

Chaque année, sur les ruines de ce qui était autrefois l'Amérique du Nord, le Capitole, l'impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille - les « tributs » - concourir aux Hunger Games. À la fois sanction envers la population pour avoir tenté de se rebeller et stratégie d'intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s'affronter jusqu'à la mort. Le dernier survivant est déclaré vainqueur.
Lors de la 74e édition, la jeune sœur de Katniss, Primrose, alors âgée de 12 ans, est choisie pour participer aux Hunger Games et représenter le district 12. Mais Katniss se porte volontaire pour prendre sa place, afin de la sauver d'une mort certaine.

         
 

 

 

D'un pitch rappelant sans peine Battle Royale, on pensera aussi fatalement à 1984 d'Orwell, a Carpenter ou a Verhoeven et son Starship Trooper aussi cynique que satyrique à la vue des clichés intentionnels..

Pour Hunger Games, je ne saurais dire s'ils le sont..

Cependant il est évident que je vais vous spoiler le film à partir de cette introduction, vous êtes prévenus.



Image
Dans les Districts ce sont des petites gens, vivant de chasse et pêche ou travaillant dans les mines de charbons, visages et habits sales, ils sortent tout droit de Germinal.
Les gens du Capitole, eux, sont ridiculement maquillés et vêtus, extravagant (tout droit sorti d'un film de Tim Burton), superficiel et dédaigneux pour les plus hauts placés.
Tout est bien codé, bien rodé afin de ne pas perdre les spectateurs dans des subtilités mal venu.
(Wé, attention hein, ne faisons surtout pas appel à leurs intelligences, ca pourrait être dangereux..)

En gros, Les méchants des autres District sont repérable au 1er coup d'oeil..
Image

Et les personnages secondaires ne prennent surtout pas leurs rôles à contre pied..
Image
Ici la petite "Rue", gentill et timide.. C'est meugnon, hein.
Impossible donc, de se faire surprendre par le traitement des personnages, chacun répondant à des stéréotypes précis.

On notera le manque de travail sur celui de Lenny Kravitz en styliste, ou de Woody Harrelson en ancien vainqueur du Hunger Game (et donc privilégié de la Haute aujourd'hui), devenu alcoolique probablement via au traumatisme encouru.. Enfin, on ne sait pas trop en fait, d'où ma critique.

 

La mise en scène, quand a elle, est trop appuyé et la réalisation globale ne semble de toute façon pas maitrisé :

- Soit les plans durent 2 plombes afin que le spectateurs comprennent bien avant l'action qui va arriver, (l'exemple de "la pomme dans la gueule du porc".)
- Soit l'effet "shaky cam" rend la véritable action totalement illisible.

Mais tout ceci aurait pu se pardonner par quelques bonnes idées piochées d'ici et là..
Car dans le métrage flotte de superbes intentions comme celle des "sponsors" pouvant, dans le concept, largement avantager leurs favoris dans l’arène de mort.
Des "sponsors" qui peuvent s'obtenir préalablement par un travail de flagornerie de la part des tributs dans un show télé..
Image
Ce qui est censée être une dystopie fait logiquement écho à notre propre réalité :
"Se faire aimer du public pour avoir plus de chance de survivre."

La personnalité de son compagnon de District, Peeta, avait théoriquement autant de force narrative puisqu'il s'agit bien évidemment de faire pacte ou acte de trahison, la finalité étant la survie..
Oubliez hein.. Les tensions ou suspenses dû au sujet disparaissent aussi vite que le suspense dans une course poursuite entre Bip Bip et le Coyote.

Du coup en sortant de la séance, je ne me souviens pas avoir été autant frustré depuis des années..
Parce que je peux passer outre tout les choix qui tentent grossièrement de viser un public adolescent ou encore des incohérences techniques du contrôle virtuel qui fait apparaitre par magie des arbres ou des chiens mutants dans la forêt.
Image

 

Par contre je ne peux vraiment pas adhérer à cette fin politico-moelleuse-merdeuse ! Non ! Non ! Non !
Non !

Si on consent à la symbolique (certes poussive) de l'héroïne au caractère rebelle qui fait fi de certaines conventions, qui démarre une mini révolution sans même le savoir et surtout qui pose ses convictions comme ses couilles en tentant le suicide afin de faire un gros doigt d'honneur au concept ..
Image
..Le final nous l'a montre pourtant dans une position faussement confortable en nous signifiant bien par gros plan à quel point elle s'est fourvoyé en acceptant d’être devenu un autre des moutons/pions.
Je n'ai jamais vu autant de consensus dans un final.. jamais.

Et puisqu'il y a relents de Carpenter dans le propos de l’insurrection, on se dit que Snake Plissken aurait mis les fameuses baies empoisonnés dans le cul du Président puis aurait fait péter une bombe afin que tout le monde aussi bien Aristo que gens d'en bas se retrouve dans un Hunger Game taille réelle (puisqu'ils aiment ça)..
Mais Katniss non, elle, préfèrera sourire comme une Miss France à qui on remet son ornement et en plus remerciera le sieur.
Image
Tout en montrant immédiatement des signes dépressionnaires de sa grosse et baveuses conciliation, portant une belle robe superficielle dans un District qui pue la merde, tenant la main de son compagnon d'infortune et regardant dans le vague son ami ou véritable amour portant sa soeur au milieu d'une foule ravie..

(L'analogie avec notre réalité se fait directement ! *pouf* : On repense à Loana, comment elle a gagné Loft Story et pourquoi elle tenté de se suicider 20 fois depuis..)


Sur cette dernière image nauséeuse on s'aperçoit que ces pauvres gens si méprisés par la haute instance, sont heureux comme si leur équipe de foot avait gagné.. Katniss aurait representé, paraitrait-il l'espoir durant un court instant.

Bref, les gens d'en haut (du Capitole) et d'en bas (des District) ont vu un spectacle récréatif, mieux qu'un match de foot parce qu'avec un peu de suspense au milieu quand une mini révolution a failli démarrer chez les pauvres (comme des supporters pas content) mais très très rapidement désamorcé par 2 coup de matraque bien placé dans leurs gueules.


Puis apres tout ce n'est qu'un jeu "lolilol" pas besoin de se mettre dans des état pareil hein..
De toute façon, Ouf ! c'est fini le District 12 a gagné, le Président fronce un peu des sourcils parce que ses plans ont été quelques peu chamboulé mais les pov' gens peuvent retourner crever de faim, mourir dans les mines.

Wep, vivement le prochain Hunger Game, qu'ils puissent oublier un peu leurs vie de merde.
pour un peu on sentirait le suspense dont ils sont si friand..

"est ce que ce sera mon gosse ou celui du voisin qui va passer à la télé ? hooooo ! vivement ! vivement ! je serais trop fier si c'est notre District qui gagne encore l'année prochaine !"



Finalement je doutais..
Hunger Games, était-ce un mode d'emploi de film subversif pour ado ou une mauvaise adaptation ?
J'ai voulu en savoir plus en attrapant au vol les fameux romans qui ont valu le plébiscite du film avant même sa sortie.
La fin est stricto merdo la même, ce n'est donc pas l'adaptation qui chie dans la colle mais bel et bien l'oeuvre originel qui reste sur cette réserve.

Mais là ou je me suis réellement senti vacillé c'est en abordant le 2eme roman..
Aucun doute qu'ils seront prochainement dans nos salles, je vous donc laisse la surprise.

 

Hunger Games est bien loin de toute les oeuvres dont il a tenté de s'inspirer.. trés loin, et c'est bien dommage parce qu'en poussant un peu, y a toujours moyen d'être pertinent avec ce genre de thématique.
Un peu de couille que Diable.

Repost 0
Published by Linsky, pas ce soir Hawke, je suis fatigué.. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 22:16

Il m'est parfois difficile de faire un choix de sujet tant mes idées s'accumulent..
Là, j'aurais voulu parler des codes ou gimmick de nos Manga/séries animés d'époque et actuel, histoire de mettre tout le monde d'accord et couper court à l'élan de nostalgie qui risquerait de vous faire radoter l'horrible "c’était mieux avant".
parce que non, c’était pareil qu'aujourd'hui en fait, mais comme tout les mômes, on ne se rendait pas forcement compte de toute ces petites entourloupes visant à nous enfermer dans un systeme de narration cyclique :

- Dans Saint Seiya les héros passaient des épisodes entier à courir dans des escaliers.
- Les joueurs de Captain Tsubasa (Olive Et Tom) avalaient les terrains de foot comme s'ils s’étendaient sur des kilomètres.
- Pour Dragon Ball Z, c’était de long vol bavard au dessus des océans.
Il n'y a aucune véritable raison que les vieux geek s'insurgent quand dans Naruto, les personnages passent leurs temps à sauter de branche en branches, donc.
http://img11.hostingpics.net/pics/581060298166439923mh8TZkPK.jpg
Il en va de même pour l'unique coup du héros qui revient sans cesse au fil des épisodes.
"Par la comète de pégase !", " Kameha hame ha !", "Muuuulti clooonage !", ou dans un ordre différent si vous préférez..
peu importe.

Et à cet instant lors de l'écriture de cette article, d'un démarrage sur les poncifs de la Japanimation (la catégorie du Shonen plus spécifiquement) *pouf* mon cerveau a soudainement basculé par analogie sur d'autres clichés bien plus vicieux puisqu'ils ont tenté de se soustraire à notre mémoire.
Ce serait bête de ne pas en profiter..

J'avais déjà dédié un article sur les codes/couleurs des affiches de films ( Tendance Hollywoodienne.. jacquettes et affiches ), cependant, loin de moi l'idée de faire un décryptage sur le sujet (je n'en ai pas la capacité cérébrale) permettez moi seulement de vous amuser avec les codes visuel les plus ressucés de l'histoire.
Il y a en pour tout les thèmes et cibles, puisque c'est ce dont il s'agit en réalité, de repère rapide et précis.

Pour les histoires mélodramatique..
http://img11.hostingpics.net/pics/3559569991321547339.jpg
On remarquera que les visage en arrière plan, remplaçant le décor et limité par l'horizon, évoquent des émotions facilement reconnaissable..
("Han ! je t'aime !", "Oh comme Je suis triste parce que je t'aime !", "Ahahahah ! je suis heureux/se parce que je t'aime.", "Je t'ai aimé..", bref un panel monstrueusement original sur le sujet.)

Les documentaire et films d'animations..
http://img11.hostingpics.net/pics/5276764541321547237.jpg
Beaucoup d'espace autour de l'animal/insecte/humain/végétal pour le sentiment de liberté, c'est la vrai nature quoi..

Le "je cache les yeux avec le titre pour entretenir le mystère"..
http://img11.hostingpics.net/pics/380026Affichesfilmsyeuxbandes640x354.jpg

Le "je montre un oeil en gros plan." parce que ça fait peur un peu, surtout quand ils sont moche..
http://img11.hostingpics.net/pics/962195moviespostersareallthesame05610x511.jpg
Dans le même principe "énigmatique" que les affiches précédentes mais dans une thématique plus fantastique ou horrifique.

Le "posing" uber mega classe..
http://img11.hostingpics.net/pics/450586moviespostersareallthesame02610x467.jpg
Où la représentation d'un archétype, celui qui nous fait dire "wow il/elle est trop cool !" quand on est ado.. notez que ça marche encore parfois quand on est dans un age avancé.

Le "dos à dos complice"..
http://img11.hostingpics.net/pics/585894moviespostersareallthesame03610x543.jpg

Et son contraire, qui signifie bien évidemment l'opposition, le conflit toussa quoi..
http://img11.hostingpics.net/pics/448099affiches2.jpg


Nous sommes passés par quasiment tous les stades d'hommage, de clonage, voire de plagiat.
Je retombe logiquement sur mon 1erarticle  qui focalisait plus sur les tons, les couleurs et les brisures.
http://img11.hostingpics.net/pics/531224moviespostersareallthesame14610x538.jpg
Noir/blanc/orange en déchirure ; Suspense/action/explosions et flammes representés par la couleur, évidemment..


Je suppose que les marketeux appelle ça "la cohérence par thématique"..
Ça n'en est pas moins laid et démontre de façon probante que la créativité a laissé place depuis longtemps au recyclage.

On le voit bien ici.

Je profite de ce parfait moment pour enfin parler des meilleurs, des rois, que dis-je.. Des maitres du "Z" et du "Mockbuster".
Nous rapprochant sensiblement d'une philosophie à la Uwe Boll.
Une boite de production bien connu des cinéphile, "The Asylum" de son nom, que nombreux d'entre nous ont déjà mangé par curiosité puis vomi de rire (ou de douleur).

Par souci de choc d'efficacité visuelle, j'ai préféré mettre en 1er les affiches des studio "The Asylum" puis les films dont ils sont tirés :

http://img11.hostingpics.net/pics/813007thedaytheearthstopped.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/113965thedaytheearthstoodstillmovieposter.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/531551jaquette.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/639872transformers2.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/220476terminatorslarge.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/893197posterterminatorsalvation.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/247224AVHaff2.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/902044large248155.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/782977cdnextracinecomfiles201008paranormalentity.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/895788ParanormalActivityDVDcover570x807.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/988371732.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/293409ALMIGHTYTHOR.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/388310affichethor20113.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/138189DaVinciCode.jpg

http://img11.hostingpics.net/pics/240412s6a412ex5jkked2ctqu2l2qon27af.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/724210Gaff380944395.jpg
(bon là faut avouer qu'il n'est pas flagrant de savoir quel est le vrai nanar..)

C'est du grand art hein, allez avouez !
http://img11.hostingpics.net/pics/48428313526.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/577827IronManPoster14intl.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/30340492700.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/148870tumblrl2fq0i6hA41qb8k8x.jpg
(Ultra Combo !)

Magical !
Ne doutez surtout pas de la qualité du produit marqué du sceau "The Asylum" et de ses confreres.

J'imagine que vous commencez à me trouver un peu pervers, à vous foutre sous le nez tant d'abomination et c'est pas faux.. J'éprouve du plaisir à le faire.
Je vous réserve donc pour un article prochain, ce parallèle tout aussi fascinant du jeux vidéo qui plagie les affiches de films :

http://img11.hostingpics.net/pics/686782mediumsnowboarder22.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/633872medium3307211605220.jpg

Et croyez moi, y en a un bon gros tas aussi, pour notre plus grand bonheur. ^

 

Repost 0
Published by Linsky, qui se donne du boulot.. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 18:06
Suite à mon 1er article sur les  Cameo, References et Hommages en Bits , farfouillant sur la toile, je me demande pour la enieme fois :
Par quel sorte de choses les gens sont-ils intéressés sur Internet ?

Wé, la question est idiote, je sais..
La réponse c'est le porn.

Non mais plus sérieusement, une fois qu'ils ont écumés tout les sites cochons pendant les 1eres années et qu'enfin ils se décident à vouloir utiliser internet comme la fabuleuse base de données, la gigantesque bibliothèque qu'elle pourrait être en réalité ?
Ils cherchent probablement les choses qui les passionnent comme du boobs l'actualité, mais si comme dans mon cas, il n'est possible d'y trouver un infime bonheur qu’après de longues et pénible recherches.. quand celle ci aboutissent, par chance.. ce sentiment que le Oueb n'est qu'une vaste poubelle à 80% subsiste..

Moi ce que j'aime c'est le grain de folie du dév' qui a laissé le clin d'oeil que seul le petit salopiaud remarquera.
Quoi que pour les jeux plébiscités, il est relativement aisé de les trouver.. trop aisé.

De nos jours il est presque commun qu'un éditeur fasse ce genre de clin d'oeil à une autre de ses oeuvres, dans la mesure du possible.
D'ailleurs chez Capcom c'est un peu devenu une marque de fabrique :
Dans le décor, les good and bad guy du Beat'Em All Final Fight (Haggar, Cody, Andore, Poison..).
http://img15.hostingpics.net/pics/295375sfa2guy.png
Le banquet d'anniversaire de la femme de Ken Master avec comme invités de marque Strider Hiryu, Captain Commando, Felicia, Morrigan et sa soeur assise au bout de la piscine  (de la saga Darkstalkers) entres autres..
http://img15.hostingpics.net/pics/179599sfa2ken.png
Autant de personnages rattachés à d'autres franchises dans de simple décors d'un jeu de baston.
Si ce n'est pas le décor qui, lui même, est un hommage.
http://img15.hostingpics.net/pics/570086colosseum.png

Heureusement, il y a des coups de coude plus violent..
Il a fallu qu'un Hidden Palace sur Nolife  m'apprenne l'existence du Hadoken (ainsi que du Shoryuken) dans la saga Megaman/Rockman.
http://img11.hostingpics.net/pics/659429megaman.png
Autant dire que j'en ai chié une pomme de terre après y avoir joué pendant tant d'année, je les en remercie pour ça..
(enfin pas pour en avoir passé un tubercule par l'anus hein, pour le secret dévoilé, bien sur.. hein.)

Quand les héros de jeux prennent les gimmicks d'un autre, ça c'est déjà plus difficile et fun à déceler.
Par exemple, dans le superbe Okami, lorsque Ushiwaka se prend pour Dante (Devil May Cry) en lançant l'une de ses punchline favorite.
http://img11.hostingpics.net/pics/847348LetsRockBaby.jpg

Toujours dans Okami, oh, oh, ça ne serait pas l'Ultra de Gouki/Akuma ça ?
Ces petites réverences restent assez cohérente du fait que le Studio Clover était une sous branche de Capcom.

Idem pour l’éditeur Sega qui n'hésite jamais à replacer ses icônes dans des saga extérieures .
hop, facile, dans Phantasy Star IV, un livre nommé "Run, Hedgehog, Run".
http://img11.hostingpics.net/pics/574143PhantasyS4.jpg

Et en putain de fan du concept des "machins cachés dans les jeux", il est évident que je ne peux m’arrêter à ceux qui sautent au yeux, fabriqués pour la fanbase.
Oui, moi je suis autant un boulimique qui se délectera du sprite savamment placé comme dans le RPG horrifique Parasite Eve (PS1)..
http://img11.hostingpics.net/pics/798858ParasiteEveChocobo.jpg
(plissez des yeux, si si, c'est bien un Chocobo sur l’enseigne du musée.)

Que du WTF jouissif de voir le fameux véhicule, le Tardis du Dr Who dans le desert de Fallout (PC), ou de pseudo Batman et Spiderman apparaissant dans Revenge Of Shinobi (Megadrive).
http://img15.hostingpics.net/pics/8253471247899461102.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/227524shinobi7.gif http://img15.hostingpics.net/pics/718675rshinobicomic1.png 

De la simple phrase équivoque dans le trés original RPG Earthbound/Mother (Snes) qui rappelle étrangement celle de Zelda : A Link to The Past.
http://img11.hostingpics.net/pics/646740ebsign.gif
http://img11.hostingpics.net/pics/689866zeldasign.gif

De bizarres coïncidences parfois, entre le casque de Midona dans Zelda Twilight Princess et celui du film Conan.
http://img11.hostingpics.net/pics/112996midna.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/131114EQRLG.jpg

Bref, le truc qui ne fera probablement sourire que moi.. ou peut être pas.
Toutefois il faudrait des heures et des pages pour faire la liste exhaustive de tout les jeux ayant en leur sein de mythique secrets.
Dans cette article je m'appliquerais donc d'abord à montrer à quel points les développeurs d'Asterix et Obelix XXL 2: Las Vegum (PS2/PC) sont une sacrée bande de rigolard !
(et là je retrouve ma lucidité et m’aperçois que me suis mis instantanément dans la mouise puisqu'il va falloir que je googleise pendant des heures pour trouver tout les screens de ce que j'avance, et c'est là l'introduction et la problématique de ce sujet : je ne trouve pas souvent ce que je voudrais sur le net.)
Alors, alors, en vrac, Mesdames et Messieurs on a :

du Romain Sonic et du Bomberman.
http://img15.hostingpics.net/pics/782409sonic.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/2356791375986xxl001.jpg

Du Romain Mario et du gros oeuf (ou plutôt menhir) de Yoshi.
http://img15.hostingpics.net/pics/630242asterixobelixXXl2missionlasvegum.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/582897yoshimenihir.jpg

Du Lara Croft avec les armes de l’héroïne sexy de Bloodrayne et surtout avec un chouïa d'embonpoint.
http://img15.hostingpics.net/pics/41776192927220050923screen001.jpg

Du Donkey Kong, du Crash Bandicoot, de la Princess Peach et de la Princesse Zelda en statue, rien que ça.
http://img15.hostingpics.net/pics/1437831376017xxl014.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/4948001376429xxl074.jpg

Du pot de fleurs ressemblant étrangement au personnage Rayman, et de celui ressemblant à Cait Sith de Final Fantasy VII.
http://img15.hostingpics.net/pics/2988291376397xxl045.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/306715mogam.jpg

Les armes et célèbres caleçon à coeur de Maximo le courageux Chevalier de Ghost'and Goblins/Ghoul's and Ghost.
http://img15.hostingpics.net/pics/8923601375989xxl001c.jpg
Du Mortal Kombat (le logo "Hippocampe" et le "Fatalitum" sont probant) et pourquoi pas du Street Fighter grace à du Ryu Romain. ("Hadoooken !") .
http://img15.hostingpics.net/pics/3484471376021xxl016.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/4191741375982bonusartryu.jpg

Le très charismatique Raziel (un de mes personnages chouchou) de la saga Legacy Of Kain en ornement sur les murs.
http://img15.hostingpics.net/pics/6449851376003xxl006.jpg

Mais aussi, pour les vieux de la vieille, du Space Invaders sur de grandes tablettes d'hiéroglyphes, du Pac Man, du Tetris et du monstre errant mosaïqué de la station spatiale de Doom..
http://img15.hostingpics.net/pics/396323invaderspanels.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/2689511376408xxl053.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/6891881375992xxl003.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/1657291376427xxl072.jpg

Il y a même du Lemmings "oh no !" *pop*.
http://img15.hostingpics.net/pics/1970281375996xxl005.jpg
 
Et puis quitte à déjanter, autant incorporer des station de Metro Parisien connus (avec Distributeurs de boisson "Koka Kolum") ou des masque souvenirs à grandes oreilles de Mickey Mouse comme dans le grand parc d'attraction qu'est le jeu.
http://img15.hostingpics.net/pics/8076861375998xxl006a.jpg
http://img15.hostingpics.net/pics/935585mickeymousei.jpg

Voila ! Ca c'est du vrai Kinder Surprise et j'en oublie assurement mais je suis en train de casser mon hébergeur d'images pour vous faire, et me faire plaisir..


Pas d’inquiétude, je n'en ai pas fini avec ces privates jokes ou le rapport très complice qu'entretiennent ces dév' un peu fou avec une tranche de gamers qui ne le sont pas moins.
Je suis un de leurs fervent admirateurs et j'ai les doigts qui me démangent rien qu'à penser aux innombrables cachotteries qui méritent toute notre attention.

Et pour les amateurs qui ont aimé les quelques références posées ici avec amour, en attendant la suite de ce sujet qui m'obsede ( Caméo, références et hommages, 3eme.. , pour allez tranquillement vers  Cameo, références et hommages, 4eme.. ect..), je vous propose un joli tacle de Witcher 2 à Assassin's Creed.
http://img15.hostingpics.net/pics/842274Witcher2Assassin.png
 
Fail Altaïr..
Oui on a vu mieux comme conclusion, seulement "il ne faut pas avoir l'Ezio plus gros que le ventre".
(hop.)
Repost 0
Published by Linsky, pervers du pixel au cube - dans Dossiers de vieux Pixels et de vieilles Bits.
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 19:19
Nous avons tous un ami avec lequel nous partageons nos loisirs et pourtant n'avons pas le même point de vue sur différents aspects de notre culture..
Parce que "Machin" c'est mieux que "Bidule", "Truc" c'est plus puissant que "Muche", et "Pouet" c'est 'achement plus beau que "Pouic", c'est sur.

On pourrait facilement penser que ces petits débats plein de convivialités entre amis, mais aussi plein de haine, quand emparé par les fanboys qui manquent légèrement de recul sur leurs produits ou hobby, soient engendré par la compétitivité de la concurrence..
Toutefois, de mon point de vue, j'aime plutôt y voir une dualité logique et de choix très personnel, celle basé sur divers schmiblick artistique ou gouts tout autant subjectif.
Pour ceci j'utilise le terme de "écoles" pour en parler.


Car nous avons fait et faisons encore parti de plusieurs "écoles" :

- Celle de Pif Gadget ou de Picsou Magazine.
- Celle de Marvel ou de DC Comics..
- Celle de la Piraterie ou de la Ninja Attitude.

Le plus beau c'est que nous ne sommes pas non plus à l'abri d'aimer les 2 produits en "soit disante" rivalités.
(Bah wé, c'est tellement mieux quand on prend le meilleur des 2 mondes, ne soyons pas con non plus..)

Ce n'est pas le cas de tout le monde et rien n'est plus cruel que le fan qui donne l'impression d'avoir des actions en bourses de la dites industrie..
Aujourd'hui, dans tout bon magasin de Jeux Vidéo vous y entendrez surement les joueurs de PES ou de FIFA, de Call Of Duty ou de Battlefield, se mordrent le nez sur leurs produits fétiche.

Cette pseudo guerre remonte à loin, très loin..
Pour preuve, vous avez certainement eu :

un Amstrad CPC ou un Commodore 64.
http://img11.hostingpics.net/pics/332669290pxAmstradCPC464.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/492188C64combo.jpg

un Atari ST ou un Amiga.
http://img11.hostingpics.net/pics/528676atari10.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/938846280pxAmiga500system.jpg

une Nes ou une Master System.
http://img11.hostingpics.net/pics/310724nintendones.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/55754610004.jpg

une Super Nes ou une Megadrive
http://img11.hostingpics.net/pics/886274250pxSNES.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/94789952282.jpg

une Game Gear ou une Game Boy.
http://img11.hostingpics.net/pics/390701gameboy.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/884559GameGearWP7375313.jpg

une Playstation, une Saturn ou une Nintendo 64.
http://img11.hostingpics.net/pics/400290sonyplaystation439302.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/345653nintendo64.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/93075754083.jpg

une PS2, une Dreamcast, une Gamecube ou une XBox.
http://img11.hostingpics.net/pics/701448ps2playstation2pstwosl.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/26430155579.jpg
http://img11.hostingpics.net/pics/622687laconsolexbox.jpg

une PSP ou une DS.
http://img11.hostingpics.net/pics/454739psp1.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/536660NintendoDS53025.gif

une PS3 out une XBox360.
http://img11.hostingpics.net/pics/540593PS3.jpg http://img11.hostingpics.net/pics/924113consolexbox36014.jpg

Ou que vous preferiez  jouer sur une Console ou un PC..

Détenteurs d'une ou plusieurs de ces machines, voire des "rivales", ceci évoque surement de joyeuses histoires avec vos amis, selon votre philosophie, bien entendu.
Concours de celui qui a la plus grosse, dans le pire des cas, ou vannes complice.


Ce qui n'est pas différent pour les jeux, on est toujours plus :

Mario ou Sonic.
http://img15.hostingpics.net/pics/988107MariovsSonicbyHermesgildo.jpg

Final Fantasy ou Dragon Quest.

Street Fighter 2 ou Mortal Kombat.
S'il y a un Mugen que vous devez voir c'est bien celui là.. faites vous du bien dans vos yeux.
Virtua Fighter ou Tekken.
 
Resident Evil ou Silent Hill.

Metal Gear ou Splinter Cell.
http://img15.hostingpics.net/pics/868913raymansamfishersnake.jpg

Forza ou Gran Turismo.

GTA ou Saint Rows.

Guitar Hero ou Rock Band.
http://img15.hostingpics.net/pics/606566guitarhero.jpg

J-RPG ou W-RPG.


L'intérêt n’est pas tant de prendre parti, mais de se demander pourquoi le jeu vidéo rassemble autant qu'il nous divise sur certains points et pourquoi on préfère ceci à cela..

Car il y a dans l'équation autant de caractères de joueurs que de genre de jeux probablement.
D'ailleurs, je fais partie de ceux qui n'ont pas eu de préjugés, qui ont gouté à tout depuis l’ère du 8 bits, et encore très gourmand aujourd'hui je ne boude pas mes plaisirs, bourlinguant de support en support, d'editeurs en éditeurs, de licences en licences selon les périodes, les attentes, le plaisir, le confort.
Pourtant je suis plus épris de certaine "écoles" que d'autres..

Cependant, depuis quelques années tout se mélange, tout se transforme..
Les rivaux d'hier deviennent alliés :

Ainsi Square Soft (Final Fantasy) et Enix (Dragon Quest) ne font plus qu'un, tandis que Mario et Sonic se partagent l'affiche.
http://img15.hostingpics.net/pics/997716marioetsonic200713jpg.png
(mouahahaha ! Ca doit faire mal aux fans de voir une tel image.)

Ce n’était certes pas la 1ere fois que les éditeurs s'acoquinaient afin de croiser leurs univers, pour le plus grand bonheur des fans ou leurs plus grand malheurs
Parmi ceux ci SNK vs CapcomMarvel Vs Capcom..
http://img15.hostingpics.net/pics/924303auntmaymarvelvscapcom3bydorkly.jpg
(Ca c'est une image gratos parce qu'elle m'a beaucoup faire rire)

Dans le même ordre d'idée, les charismatiques et brutaux combattants de Street Fighter rencontreront très prochainement ceux de Tekken.
http://img11.hostingpics.net/pics/751204e2b0d983691df98051ab5cfeffe946d1.jpg

On pourrait penser que l'heure est enfin à la paix entre gamer, mais supposons que ceci n'est qu'une autre façon de choisir et d'affirmer son appartenance à un clan, même si dorénavant c'est intra-jeux.
Le concept du "Cross" (croisement) est perfectible donc..
Pour exemple des plus simple, du gameplay d'un Street Fighter ou d'un Tekken, il faudra choisir..  
http://img15.hostingpics.net/pics/28563820100809.jpg
Le vrai amateur de jeu de combat ne s'y trompera..

Et si je me prend parfois à rêver que le concept aille au bout de sa logique avec un jeux Marvel Vs DC, je me dis qu'inconsciemment ce serait avant tout pour la jouissance personnelle de défoncer Superman même avec les personnages les plus moche de chez Stan Lee.

Wé c'est nul, mais avec mon cartable sur le dos, je ne me dit que moi non plus je ne suis finalement jamais sortis de "l'école", je suis toujours assis sur un de ses bancs..
 
Note à Benêt :

Cette conclusion puérile n'est en aucun cas le reflet de ma réelle pensée, fallait juste une conclusion avec le champs lexical de "l'école" pour faire genre que c'tait la thématique.
(Oui bon, c'pas faux que ça me fera toujours rire d'imaginer Superman se faire défoncer mettre K.O par un Super héros nul et moche.. parce qu'il le mérite un peu ce couillon de Clark Kent..) 
Repost 0
Published by Linsky, fan de.. - dans Prend ton pad !
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 17:07

Même si sur ce forum je passe mon temps a parler de jeux vidéo, comme beaucoup de Geek, je ne fait pas que ça, et parmi les activités qui me branche, j'aime beaucoup jouer aux jeux de société.

C'est pour cela que j'écris ce petit article, qui va me permettre de présenter quelques jeux que j'aime bien. A ce propos, n'hésitez pas dans les commentaires a parler de jeux que vous aimez bien vous aussi.

Tout d'abord des jeux bien bordéliques qui on souvent comme conséquence que l'on est  plus souvent en position de choisir qui va gagner que de gagner soit même (ce qui peut les rendre frustrant par moment, mais permet aussi a quelqu'un qui ne joue pas trop a ce genre de jeu d'avoir une chance de gagner et donc de repartir satisfait). Fun mais pas très stratégiques.

Zombies



Petit jeu sur un thème bien apprécié des Geek, Zombies est pas loin de la partie de petit chevaux tant le jeu est aléatoire. Par contre le concept permet a ceux qui n'aime pas les jeux compliqué de bien s'amuser sans trop se prendre la tête. De nombreux supplément existent permettant de varié les ambiance (grand magasin, base militaire, forêt hanté, parc d'attraction) mais ne changeant pas grand chose. Le principe est simple les joueurs doivent explorer une ville remplie de zombie pour trouver l'héliport et s'enfuir avec l'hélicoptère. S'ils n'ont pas le droit de se taper dessus, des cartes déclenchant des événements spéciaux leur permettra de pourrir les autres joueurs ou de rattraper des situations désespérées. Ces cartes pouvant être aussi utiliser pendant les tour des autres joueurs pour foutre le bordel.



Les Pilleurs de Tombe de l'espace



Le concept de ce jeu de carte est simple, faire son film de série B en pourrissant le jeu des autres et ceux avec des cartes ayant des texte et des effet vraiment débiles (mention spéciale a la carte qui fait sauter un tour). Pour faire leur film, les joueurs utilise des personnages type des films d'horreur (comme "Celui qui meurt toujours en premier") dans des décors (comme "Le siège d'une association d'étudiantes") et d'équiper leur persos (lance-flamme ) pour résister aux attaques d'autres joueurs. Les attaques se font avec des monstres (comme les fameux pilleurs de tombes donnant son titre au jeu), et on compare les valeurs de défense de ce que possède le joueur a l'attaque du monstre. Le gagnant étant celui qui a le plus de point de défense. Mais pour foutre le bordel chaque joueurs peut jouer des effets spéciaux (aux noms évocateurs comme "On a vu tes seins alors tu doit mourir"). Simple et amusant, c'est un peu la version carte de Zombie (en un peu plus stratégique quand même).



Bon passons maintenant a des jeux un peu moins aléatoires:

Chicago Express



Dans ce jeu les joueurs sont des actionnaire qui investissement dans des liges de chemin de fer, leur but étant de se faire le plus d'argent possible (sachant qu'amener une ligne a Chicago et ce qui donne le plus d'argent aux actionnaires). Évidemment, comme l'on peut posséder des actions de plusieurs compagnie, il deviens compliqué de savoir comment faire pour gagner plus d'argent que ses adversaires sachant qu'en général tous possèdent une ou plusieurs actions des lignes que l'on possède. Le jeu offre pas mal de stratégie et une ambiance vraiment sympa sans être trop compliqué a comprendre.



Race For The Galaxy



Un peut sur le même principe (c'est a dire que nos adversaire peuvent tirer bénéfice de nos actions même si on ne peut pas les attaquer directement). Race For The Galaxy transpose le concept dans l'espace avec pour but de se créer le plus grand empire galactique possible. Les joueurs doivent choisir la façon dont il vont s'y prendre par rapport a une planète de départ et a des cartes pouvant nous forcer a changer de stratégie en court de route. Bien plus compliqué, mais plus intéressant aussi que Chicago Express, le système permet de passer par plusieurs moyen (économique ou militaire, technologique ou colonisation les utiliser de façon mixte peut être parfois très efficace aussi) pour créer son empire. Un jeu vraiment bien foutu, mais dans lequel les joueurs ne se battent pas directement.

S'il y a un jeu ou les joueurs se battent directement et par le plus nobles des moyens, c'est bien le suivant :

Rigor Mortis Oui, Seigneur des Ténèbres



Dans ce jeu tout les joueurs sauf un joue les Sbire d'un Seigneur des ténèbres qui ont loupé leur mission, évidemment ils doivent s'excuser auprès de leur seigneur, mais surtout rejeter la faute sur un autre sbire sous peine d'être punis. Le seigneur des ténèbres étant un joueurs devant écouter leur histoire. Pour raconter leur histoire les joueurs sont aidé/gêné par des cartes présentant des événements/objet/personnages qu'ils doivent inclure a leur histoire d'une façon ou d'une autre (et les autres joueurs peuvent eux coupé l'histoire racontée en cours pour en modifier les événements grâce a d'autres cartes). Très proche du jeu de rôle dans son approche, Rogor Mortis permet des parties nettement plus courte et souvent très délirantes pour peu que les joueurs savent raconter des histoires ou sortir de très gros bobards.



Bon pour fini je vais parler d'un jeu du genre que je préfère, les jeux de société de coopération.

Horreur a Arkham



Basé sur l'univers du mythe de Cthulhu créé par HP Lovecraft, Horreur a Arkham est un jeu de société plutôt sympa dans lequel les joueurs s'unissent pour empêcher le réveil d'un grand ancien dans la ville d'Arkham. Pour ce faire ils doivent utiliser leur compétences pour fermer des portails déversant des monstres sur la ville.



La qualité de ce jeu par rapport a d'autre jeux de coop c'est que les parties se renouvellent nettement plus. Le choix des persos (malheureusement pas parfaitement équilibré, les persos trop spécialisés ont tendance a mourir bien trop souvent) est assez large et le fait qu'a chaque partie on change de grand ancien ce qui modifie les condition dans lesquelles se passe la partie (ennemis boosté, caractéristiques baissées, nouveaux types d’ennemis bien plus redoutables, mais aussi modification des condition du combat final si le grand ancien se réveille) surtout que deux grosses stratégies d'équipe peuvent être jouer sur chaque scénar. Soit d’empêcher le réveil, soit de se préparer pour vaincre l'entité a son réveil (évidemment certains anciens sont nettement plus facile a battre que d'autre). Ce qui permet de ne pas tomber aussi vite dans la répétitivité comme cela arrive dans un chevalier de la table ronde (qui est un jeu très sympa mais dans lequel il existe des façons abusé d'utiliser le système de jeu pur gagner a coup sur). Seul gros défaut de ce jeu, les règles manquant cruellement d'un sommaire les rendant parfois compliquées a consulter en cours de partie et l'un des monstre faisant partie des masques de Nyarlathotep n'a pas l'indication sur sa carte.

Bon voilà, j'espère que ce petit tour de quelques jeux sympa vous a plu, n'hésitez pas dans les commentaires a parler de ceux que vous aimez (je n'ai cité que quelques jeux que j'aime bien, mais d'autres comme par exemple Small World, Les Colons de Catane, Citadelles ou La vallée des mammouth mériteraient sans doute qu'on en parle aussi). C'est toujours important de partager ce que l'on aime !

Repost 0
Published by Ray qui va sans doute craquer pour l'adaptation de Resident Evil en Deckbuilder... - dans Mangas-Comics-BD et Jeux de Plateaux.
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 14:09

On est le 12 Janvier et ça faisait un petit bout de temps que j'avais pas mis un article sur le blog..
Ce n'est pas un manque de motivation ni d'idées qui m'en aura empêché non, c'est juste une belle accumulation de merde inhérente à la saison hivernale et aux Fêtes (rhume, angine, bobo ventrou.. et un peu de Skyrim..).

Mais maintenant qu'on est passé en 2012, le cap est franchi tout va bien mieux..ou pas.
Parce que certains d'entre vous se souviennent la peur au ventre que les Mayas nous ont prévu une teuf à la Roland Emmerich d'ici le 21 Décembre prochain.
 
(pas d’inquiétude, les chiens seront sauvés, Emmerich y met un point d'honneur.)

La fin et une nouvelle année ça signifie aussi pour beaucoup un Bilan.
ce qui a le plus marqué en bien ou mal.. d'où le fameux "Top Flop 2011".

Il est a préciser que je conchie gentiment ce genre de petite facilités visant à populariser encore plus un produit ayant eu du succès ou défoncer celui qui s'est déjà fait donner,
ceci dit en ce début 2012, tandis que les gens de bonne réputation annoncent leurs bonnes résolutions, moi je n'en ai pas fait et suis toujours aussi féneant (si ce n'est plus), je vais donc faire ma liste de "Top et Flop du Jeux Vidéo 2011" qui sera sous contrôle d'Huissier de Justice "Maitre Google".

Néanmoins avant, à l'image d'une cérémonie pompeuse, je démarrerais par un discours aussi consensuel que chiant, bien entendu :

hem hem..
Mesdames et Messieurs,
bienvenue dans le Top et Flop 2012, dans la fabuleuse et grande salle comble d'Insert Coins To Continue.
*applaudissements*
(je fais ce que je veux c'est mon blog.)

Cher amis, cette année fut riche en émotions, du rire aux larmes, du plaisir à la douleurs, il n'y avait qu'un pas.
ainsi le 7eme Art (le Cinéma), le 9eme (la Bande Dessiné) et le 10eme (l'Art Numérique) ont été les baromètres de notre dure époque.
Une époque ou la Vigilance était au centre des débats avec "Batman Arkham City", la technologie blabla "Deus Ex : Human Revolution".. dans cette grande aventure qu'est la vie.. "Zelda Skyward Sword".. et tandis que les dragons de la finance volait au dessus de nos pauvres têtes.. "Elder's Scroll V : Skyrim".. blabla..

 

Maitre Google, l'enveloppe s'il vous plait.. Merci !

On salue Maitre Google, toujours aussi beau dans son costume super cher et cravate super moche pour donner l'impression comme tout les huissiers de Justice , que ce sont des gens bien.

*applaudissements*

 

Attention le grand moment est arrivé, j'ouvre l'enveloppe.. suspense.. est le grand gagnant est..

Mais cessons cette pantalonnade Messieurs Dames !!

Je me vois dans l'obligation de déchirer mes fiches et l'enveloppe des grand "gagnant 2011" de Maitre Google..
ainsi que d'enlever mon oreillette directement connecté au grand Internet Database pour vous dire ce que j'ai sur le coeur !


Oui certes, Batman Arkham City et ses comparses numériques ont mérité notre respect au niveau ludique, cependant, ne sentons nous pas quelque chose de décevant dans la direction que prend notre belle industrie ?
Revenons sur l'affaire du code pour pouvoir jouer avec Catwoman..
Mumphr hein ? Pour 4 piteux chapitres et pour endiguer le marché de l'occasion, admettons que les éditeurs aient peur de perdre de la thune, puis de rempiler avec des DLC de costumes/skins ou de NightWing et Robin..
 

Pas vraiment fan non plus de ce Zelda : Skyward Sword, qui à mon gout mise bien trop sur ce périphérique foireux de la Wii.
 
(ah ? j'ai dit "foireux" ? ah ben je m'en suis pas aperçu dis donc ! comme quoi parfois la langue c'est comme une wiimote ça fait de la merde..)

Toutefois, passons ces quelques affaires pour nous plonger vers un avenir tout aussi inquiétant..
comme les rumeurs de problème entre la Team Ico et Sony Entertainemnet pour leur projet tant attendu The Last Guardian..

On attend d'avoir le démenti du démenti du gars qui a posté la rumeur, si c'en est une.

 

 

On pourrait aussi parler du fameux Devil May Cry 5 et son émo héros, le jeune Dante qui fait polémique.

la saga qui s'est faites aduler, et dorénavant conchié, parce que les fans sentent comme une petite entourloupe au niveau de la méche toujours rebelle mais Américanisé, là..

(mouhahaha ! pour moi ça change rien.. Dante était un émo à chevelure Séphirothienne avant, maintenant il a juste la chevelure adéquat.)

Asura's Wrath, Beat'Em All qui paraissait si énorme qu'il faisait passer Kratos pour Charles Ingalls (en chauve).
A en voir les vidéos tournant d'ici et là, il me semble y voir une régression de gameplay..


Du shoot pour remplir une barre de Fury nommé Burst, puis cinématique sous QTE pour donner l'illusion de grandiose.

 

Comme 2012 c'est l'année de l'Apocalypse, bah, il est temps de s'y préparer avec I Am Alive, Metro Last Light ou Last Of Us qui fait grandement partie de ces jeux post-apo qui me font de l'oeil bien que la méfiance règne encore et toujours..


la faute a des teasers dont la beauté est souvent à la hauteur de la deception de ce qu'est le jeu au final, je me souviens d'ailleurs encore de celui de Dead Island..
Je ne ferais pas de commentaires sur ce jeu, tout d'abord parce mon avis très subjectif (justification obligatoire de nos jours afin de préciser que l'on trouve qu'un produit est une merde sans nom) ne sera que très peu pris en compte lorsque le terme "cohérence d'une thématique et d'un propos" entrera dans le champs de vision de celui qui pense être fan de "Zombie" ("d'infectés" en fait, mais il n'y verra pas la différence entre les 2).

Vous me trouvez surement sévère, et pourtant je me pense lucide..
En constatant que Amy le Survival Horror de Paul Cuisset (createur de Flashback quand même) sorti uniquement en démat', défraie actuellement les chroniques en se tapant des notes assez désastreuses pour des raisons techniques.
 

Du coup pour 2012, j'ai peur..
Il y a des attentes indiscutable pour les gros blockbusters qui sortiront en boites :

Max Payne 3, Hitman : Absolution, GTA 5, Bioshock Infinite, Tomb Raider, Diablo III, ect..


Et puis il y en a d'autre tel que I Am Alive, qui entre temps de son annonce ont totalement changé de direction artistique, de game system, plus le fait qu'il sera en version dématérialisé.
I Am Alive, avant :


I Am Alive, aujourd'hui :

Autant dire que ça n'a plus rien à voir..

Il y a surtout Dead State (Zombie RPG Tactic), assez timide, dans le même format.

 

Une façon de fabriquer des jeux à coût moins élévé, d'ouvrir des portes à des tas de développeurs, ce qui est dans une optique tres positive pour l'industrie, cependant, ça peut tout aussi bien être une façon de rentabiliser facilement un produit vite fait et mal branlé par de grosse société..

Et ça peut très rapidement devenir une habitude.


Alors au lieu de faire un bilan 2011 des "Top/Flop à la sauce tendance", prochainement, ne devrions nous pas plutôt faire un bilan sur "le rapport économique de la dématérialisation et de sa résultante sur les jeux" ?


Bon faire un trip cérémonial des Jeux de l'Année, avec revendications à fort potentiel trollesque et en profiter pour parler des attentes 2012, ça c'est fait..
maintenant je vais pouvoir reparler de vieux films, de vieux Jeux et de caméo sexy à l'intérieur, si j'arrive à lâcher Skyrim..
un jour.


A ce propos, j'avais démarré un article sur Skyrim mais ensuite je me suis pris une flèche dans le genou..
 

Ca c'est parce que j'ai oublié de mentionner Mass Effect 3 dans les grosses attentes.

Repost 0
Published by Linsky, crise de foie.. et de foi. - dans Prend ton pad !
commenter cet article
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 13:08

Ahhh notre jeunesse, rythmée par les dessin animés de Récré A2 où encore du club Dorothée, les garçons attendant avec impatiente la prochaine diffusion de Nicky Larson, Dragon Ball, les Chevaliers du Zodiaque où encore Ken le survivant...

Oui, que des animés à la violence visible, qui ont fait couler beaucoup d'encre à l'époque...

http://i.imgur.com/jGHk5.jpg
"Ce n'est qu'un maux de tête..."

Mais ils étaient aussi porteur de messages forts:

Le dépassement de soi, l'amitié, la défense des causes justes, l'acceptation de l'homosexualité et du travestissement pour Saint Seiya...

http://i.imgur.com/Ti7vH.jpg
"Comme tu le vois, je suis un mec... Tu veux de mon cosmos? il m'en reste un peu..."

Des dessins animés au dessin peut être plus naïf, moins brute, ont eu moins de soucis, surtout qu'il n'y avait pas une goutte de sang, tout était calibré pour les plus jeunes... Ah, vous croyez ?

Prenons Rémi sans famille, LE classique... Le dessin est joli, et pourtant... Qui a rêver d'avoir un jour sa vie ?

Orphelin, il est vendu pour 4 franc (ouais, on vend des enfants, et ... ? ), il vit dans la misère, sur les routes, est maltraité... Il rencontre enfin quelqu'un qui l'aime, maitre Vitalis, donc tout va bien. Ben non, tout ses amis (des animaux... Ouais, c'est joyeux) meurent l'un après les autres, bouffés par des loups, de fatigue, du froid...

Bon, heureusement il lui reste maitre Vitalis... Où pas, car il meurt aussi de froid.
Bien sûr, tout ceci finit bien... Mais à la toute fin, après une cinquantaine d'épisodes aussi dépressifs les uns que les autres...

Où encore princesse Sarah... Avec un titre pareil, tout prédestinait cet animé aux jeunes filles... Ouais, elle est maltraitée continuellement, vit comme une esclave (sans exagération), est à peine nourrie et le pire ne se rebiffe pas une seconde...

http://i.imgur.com/eHpf4.jpg
"Tout va bien, la vie est belle..."

Je pourrais parler, bien sûr, de Clémentine... Paraplégique, cash. Un démon veut sa mort, double Cash. Mais tout va bien, elle récupère ses jambes... Dans des rêves, plus bizarres et dérangeants les uns que les autres... heureusement que la morale de cet animé est forte, on aurait droit à une génération de psychotiques...

Bien sûr, ce n'est pas intrinsèquement violent, mais ce sont quand même des scénarios, des situations et des images à ne pas mettre entre toutes les mains, à l'image des explosion cérébrales de Ken le survivant, mais étrangement, ça passe... Le design, sans doute... Tiens, en parlant de design, je vais vous parler de violence visuelle, pour finir...

Un présentateur avec un bras dans le plâtre, un micro et un légume qui parle... Mignon, hein ? regardez :

http://i.imgur.com/A5hEm.jpg
"Un chat qui parle..."

http://i.imgur.com/2Ng8U.jpg
"Non, sérieusement, ça fait pas flipper ? "

La prime revient à leguman, genre de super-héros légume... Personnellement, en voyant l'image sans rien savoir dessus, vous ne pensez pas au pire méchant jamais créé, où à un psychopathe ?

http://i.imgur.com/jGcdZ.jpg
"Confiez moi vos enfants..."

Bien sûr, là encore le sujet était intelligent, critiquant le monde de l'audio-visuel avec beaucoup de sarcasmes... Mais vraiment pas adapté à des gosses.

Mais je rêve encore de voir de nos jours des dessins animés aussi intelligents et parlant de thèmes forts, face à une grande partie de ce qui se fait aujourd'hui, certes de manière bien édulcorée, mais aussi nettement moins intéressant intellectuellement.

Repost 0
Published by Jéjé829, qui rêve de revenir dans les années 80 - dans Animachion..
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:07

Si les Jeux Vidéo sont synonyme d'aventures inoubliable, qu'il s'agisse de royaumes oubliés, de princesse ou de monde à sauver, il est aussi parfois garant d'autres sensations..
Celle de procurer une sueur virtuelle en se prenant pour un sportif de haut niveau, le temps d'une partie.
Cette article sera donc dédié à PES et Fifa.
Non je déconne.


Attention révélation :
On peut être un sale geek passionné par les Jeux Vidéo depuis l’ère des 8 bits et pratiquer du sport..
Enfin plus une philosophie de vie qu'un sport, je parle du skating.
Et de ce côté là, on ne pourra pas vraiment dire que l'on a été choyé, car les jeux de skate/rollers ont été moche durant une bien longue période, il faut le dire.

Souvenons nous avec humour de Skate or Die sorti sur les très nombreux support (Nes, Spectrum, CPC, C64, ect) en 1987, nous faisant profiter d'un gameplay pénible.
 
 

De DJ Boy sorti sur Megadrive en 1989, ayant un intitulé aussi éloigné que ce que le jeu proposait en terme de glisse.. parce que c'etait un simple Beat'em All.
 
 

C'est aussi avec mauvaise nostalgie que je souviens de Skitchin' (Megadrive en 1993) qui tentait vainement de copier l'inoubliable Road Rash.
 
 Cloné jusqu'à la moelle il n'avait aucun intérêt ludique, et ce n’était pas sa spécificité de s'accrocher au voiture (d’où le terme skate-hitching qui signifie s'accrocher derrière les voitures) qui changeait la donne..


Franchement cheap, ESPN Extreme Game (Playstation 1995) lui, se passait carrément de commentaires..

Toujours basé sur la structure course/baston qui enfonçait le clou et ayant pour unique avantage (tout est relatif) d'incarner au choix un skater, un rider à vélo ou en roller, il restait pas moins ennuyeux à mourir et laid..
non, ignoble serait le mot le plus juste.

En 1999 Street Skater fit son apparition, ce fut une bien belle jaquette pour un jeu qui ne laissait pas l'ultime plaisir aux joueurs de faire ses tricks.. ils étaient lancés aléatoirement.
Plus que frustrant, à classer donc parmi "les inutiles".. oui j'ai bien écrit "inutile", comme euh.. on s'en cogne un peu.

D'ailleurs qui se souvient de ce jeu ? qui ? alors vous voyez ?
 
 

La même année la série Tony Hawk Pro Skating créa le modèle du genre "jeux de glisse".

Jouissif pour de ses tricks cohérents et ses idées tels que trouver les cassettes vidéos des différents skaters crédités.
(et on s'est tous un peu touché sur celle de Rodney Mullen, hein.)
S'en suivit des dizaines de jeux calqué sur la même structure..

Du snowboard, du BMX, au Jet Sky, tous profitant de l'engouement.

(Dave Mirra Freestyle BMX)

(Jet Ski Rders 2)


On en a eu des sympa quand même, comme Shaun Palmer Snowboarding qui nous en laissa un souvenir plus qu'agréable.

(notons que la série Coolboarder avait déjà tenté de se rapprocher de la simulation avec son épisode 3)

En 2002, Agressive Inline, fut peut être le 1er à rendre correctement hommage à la discipline roller tant défiguré.
Le résultat reste encore à ce jours le plus abouti.
 
 
Les tricks, rotations étaient jolis et les phases de transitions plus que sympathique, néanmoins le jeu restait résolument arcade..
Bien qu'il ai une identité propre (c'est à dire moins pompé sur Tony Hawk), la structure du jeu se résumerait encore à slider/grinder sur des objets improbable et faisait malheureusement quelques approximations sur certaines figures.
Pis, j'ose clairement le dire, son marketing (Européen) qui optait pour l'image de Taïg Khris ne rendait pas vraiment honneur à l'image du skating.

(Faut dire que quand on a un skater des plus stylé comme Franky Morales dans le cast d'un jeu, et dont la modélisation des personnages est entierement faite sur lui, pourquoi mettre Taïg Khris là.. sur la jaquette.. et même dans le jeu, en fait.. why ?)

Agressive Inline, c’était un grand pas en avant pour les riders tout de même.

 

Du coup en 2004, fallait oser nous sortir X'Trem Roller et ne pas avoir un sentiment de honte..
Voyez par vous même..

N'essayez pas de régler votre écran de PC, le problème ne vient pas de chez vous, ce jeu et cette jaquette sont simplement les plus affligeante que vous ayez vu.

Cyclope des X-Men avec les protege tibia de Robocop et des flammes de nitro (surement) sortant de la platine (qui ne brulent pas la gomme des roue parce qu'elles sont en fer, je pense), une bien belle image à peine puérile de ce qu'est supposé etre du roller.

Ca me fait sincérement rêver.


Alors, oui, j’entends déjà d'ici les moins connaisseurs "houhouter" en se disant que j'oublie de mentionner Jet Set Radio (Dreamcast, 2000) qui selon eux remplissait de superbes critères..

Bah non.
Certes, le jeu était bougrement chiadé c'est un fait, ceci dit il dépassait l'entendement dans le nawakesque.
les tricks quasi inventés pour la plupart, sans aucune cohérence avec le propos de la roulette de toute façon..
 
Seriously, "Farside X", WTF ?

 

Pour résumer, on faisant des "wateufeuk inside over 1080° sboob in nose in penis staïle" sur des rails colimaçons nous dirigeant presque dans l'espace, et on s'en foutait, parce que le véritable enjeux n'etaient ici ni les points, ni un quelqconque challenge lié au rollers, seulement celle du graff'.

(Backside Unit, là.. déjà faudrait reconnaitre le mouvement, mais en plus il manque le "y" de "Unity".. une mauvaise traduction ou simplement que les mecs ne comprenaient que dalle au roller et qu'un mecs dans le bureau d'à côté à soufflé que ça se nommait comme ça.. il le sait il l'a vu à la télé sur MTV.)

Conclusion, on aurait été sur des trottinettes fluo volante en restant habillé en disco tecktonik que ça aurait été la même chose.
A mettre en lien avec l'imagerie hip hop electro jazzy complément faussé de DJ Boy par exemple..

Les amateurs de skating se tournèrent vers le très attendu Rolling sur PS2..

A l'origine développé par le studio Rage avec un atout de qualité "théorique", le célèbre Jon Julio légende de la discipline, qui participait activement au développement.
Mais voila, au grand dam des amateurs, le studio décéda de maniéré prématuré et le produit fut récupéré par Eidos Interactive..

Qui, on s'en doute bien aujourd'hui avait préféré ne pas prendre trop de risque..

Sans saveurs, mou, et surtout extrêmement vide autant dans le level design que graphiquement, Rolling fut le énième clone raté de la série Tony Hawk, qui commençait d'ailleurs à battre de l'aile depuis que les trips Jackass avait intégré la licence.
(Bam Margera faisant de la descente en Caddie de supérette, han, chouette, wé.)


brefle, Rolling sorti finalement en 2003 est semblait être au tiers de sa production.

Dommage, il y avait pourtant pour la 1ere fois un vrai souci de détails dans les tricks/marque de vêtement et rollers.
 
Ce fut surement la plus grosse deception, nous faisant regretter que les développeurs n'aient pas réussi à comprendre l'alchimie d'un Agressive Inline.

Puis un jour, ou peut être une nuit,
Sous un spot je m’étais endormi..
Quand soudain semblant crever le ciel et venant de nulle part,
Surgit un aig.. euh.. une simulation pleine d'espoir !!

Non, non, je ne fais pas allusion à la nouvelle mouture Tony Hawk qui profitait du passage à la nouvelle génération de machine que sont la Xbox 360 et PS3, mais du bien nommé Skate.
Wé, wé j'imagine que c'est pas facile pour le béotien de comprendre le sentiment d'accomplissement du posage de trick sur un simple curb de Skate, à l'inverse de son concurrent principal Tony Hawk Proving Ground qui optait toujours dans une surenchère arcade.
 

Skate était une simulation, une vraie, avec toute la difficulté et le plaisir qui en découle, celui ci jouissant d'une extrême cohérence de gameplay.

Les tricks se faisant via le stick droit, en adéquation logique de chacune des rotations de la planche..
Pour un Ollie, il suffit de mettre son poid sur l’arrière de la board pour ensuite la reporter rapidement sur l'avant *hop*, puis dans la continuité, orienter ses jambes/stick dans la direction désiré afin de poser le trick convoité sur les matériaux urbain.
Un exemple parmi tant d'autre qui vous laisse imaginer l'aspect quasi illimité pour la créativité.
Cependant, quelques menus défauts comme la caméra un poil trop proche de l'avatar nous empêchait d'anticiper correctement les spots, ou de ne pouvoir prendre sa board en main pour monter des escaliers..

Choses que Skate 2 répara rapidement.

 


La prise en main n'etait effectivement pas plus évidente pour le joueur lambda, mais on ne vous a pas dit que ce serait facile, seulement que ce serait la vérité.. Néo.. euh.. Messieurs.

 

Véritable ambiance, tricks, grabs, sensation grisante de réalité, le teaser parle de lui même :

 


Pour ma part, le temps était enfin venu pour que cette citation qui me tenait à coeur depuis des années puisse devenir légitime même dans un Jeu Vidéo :

"I Skate To Create."
wé !

Il en aura fallu du chemin pour que le skating obtienne enfin un statut mature, alors peut on espérer un jour avoir une vrai simulation de rollers ?

I Want To Believe..

Yes We Can..

I Have A Dream..

Hasta la Vista Baby.

(toussa toussa quoi)

Repost 0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 22:07

Dans la catégorie des films que trop de gens ont raté ou oublié Cat People (de Jacques Tourneur en 1942), qui de part son époque puritaine devait surement faire frémir l’Administration de censure (le fameux code Hayes) en relatant l'histoire d'une jeune femme pouvant devenir littéralement une mangeuse d'homme..



Et je reste encore et toujours fasciné par le remake de Paul Schrader (Taxi Driver, Raging Bull, ect) en 1982.
 

Après la mort de leurs parents la jeune Irena Gallier (Natassjia Kinski) retrouve son frère aîné, Paul (Malcom McDowell), qui vit près de la Nouvelle Orléans..
Celui-ci a un comportement étrange et disparaît souvent.
Pendant ce temps, Irena tombe amoureuse d'un conservateur de zoo, Oliver, qui a d'ailleurs quelques problèmes avec une dangereuse panthère retrouvé en liberté.
Quand elle retrouve enfin son frère, il lui explique qu'ils font partie d'une race incestueuse d'Hommes panthères...

Reprenant quelques séquences de son prédécesseur tel quels, comme celle de la Piscine, le réalisateur appuie plus brutalement sur la thématique d'Amour ou de Mort étroitement lié par les pulsions sexuelle et animale.


Natassjia Kinski/Irena qui éprouve ses 1er sentiments, glisse doucement vers sa douloureuse et inévitable transformation, illustré par la beauté d'un félin et la laideur d'une malédiction ancestrale.

Le Métrage ressemblant à un vieux conte dans lequel le Félin semblerait être la forme culpabilisante de celle qui a vu "le Loup"..

(Uh uh.. )

 
 

La Féline laisse ce malaise omniprésent de la souffrance et du rapport charnel, puis pose inévitablement les questions de culpabilité face au désir, des frustrations de la virginité ou de diverses émotions tout autant instinctive.
Ainsi les quelques scènes de gore (comme l'arrachage de bras au Zoo) se justifie pleinement comme le sentiment de jalousie qu’éprouve Paul tournant en rond dans sa cage et voyant Irena au côté de son amant.


Un conte violent mais hypnotisant jusqu'à la dernière seconde du métrage, laissant l'empreinte rétinienne d'une Irena rugissant d'amour se mélangeant au générique porté par la voix suave de David Bowie :

"See these eyes so green.. I can stare for a thousand years.."



"Roaaaaar !"

 

Inoubliable.

 

 

Repost 0
Published by Linsky, qui aimerait que de tel films soient plus connu. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article