Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 14:30

une fois n'est pas coutume, on est entre grand alors je me dois de faire decouvrir les aventure de la petite hamster nommé "Ebichu".
eloignez donc vos petits n'enfants qui risqueraient de se meprendre sur l'aspect tres enfantin du personnage (et du chara design general) car l'habit ne fait pas le moine..
sous ses airs de Hamtaro tout mimi et malgré le ton tres gaudriolle cette serie est une vaste coquinerie dont on ne peut se lasser une fois qu'on y a gouté.
http://img10.hostingpics.net/pics/276562EbichuDVD.jpg

Ebichu est la petite Hamster d'une jeune fille de 25 ans, pleine de bonne volonté elle tente d'aider sa maitresse à gerer sa vie et surtout sa liaison amoureuse avec un jeune homme qui a tendance à etre volage.
naïve elle sera le souffre douleur constant de sa patronne qui ne l'est pas moins non plus.
http://img10.hostingpics.net/pics/3327971208608598_orochuban.jpg

tout droit sortis des studios Gainax ("Cutie Honey", "Nadia et le secret de l'eau Bleue", "Evangelion", Gunen Laran, ect..), cette serie classé dans le Ecchi (choses sexuellement suggerés) laisse entrevoir l'acte assez souvent par des dessins simpliste afin de signifier le second degres de l'oeuvre..
il ne s'agit pas pour autant de pornographie, hein, enfin pour les occidentaux ça peut etre assez deroutant tout de même.
(tout ceci fait bien evidemment partie d'une culture n'ayant pas les mêmes censures ou tabous, surtout quand il s'agit d'en rire.)
voir des personnages copuler dans la joie et l'allegresse (images que je ne vous mettrais pas ici, nyark nyark !) ne sont que details quand vous verrez que d'autres personnages peuvent tomber "amoureux" de la petite bestiole heroine.
mouahahahaha.
http://img10.hostingpics.net/pics/850303ebichu1.jpg 
destiné donc aux adultes (si, si) Ebichu fait partie de ces petits ovnis que l'on decouvre encore malgré notre insatiable curiosité, par sa narration (c'est elle qui raconte ses aventures), ses jeux de mots, et ses gags qui se succedent.

aussi cochon qu'un film du dimanche soir de M6 à 23h (c'est pour dire), mais bien plus drôle.
http://img10.hostingpics.net/pics/849706ebichu.jpg

oooh ça va hein, faites pas vos farouches, pas de quoi crier à l'attentat à la pudeur non plus. 


Repost 0
Published by Linsky qui a failli appelé son Hamster pareil.. - dans Animachion..
commenter cet article
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 21:08

Suite de l'article traitant du mythe Ninja .

Puisque tres tôt ils se sont aussi infiltrés dans les jeux videos :

Déjà en 1986 sur Amstrad CPC nous pouvions incarner le Saboteur,
qui devait voler des documents top secret à une organisation dangereuse.
http://img10.hostingpics.net/pics/4769531864.gif
http://img10.hostingpics.net/pics/72948718835599_jpeg_preview_large.jpg

Puis à fouiner dans Last Ninja et ses suites.
http://img10.hostingpics.net/pics/141652last_ninja_c64.png

A sauver la veuve et l'orphelin dans Shinobi.
http://img10.hostingpics.net/pics/844187Arcade_sega_shinobi1.png
http://img10.hostingpics.net/pics/239548shinobiheaderim580.jpg 

Ou dans Shadow Dancer (accompagné d'un canidé vif comme l'eclair pouvant desarmer les ennemis).
http://img10.hostingpics.net/pics/551176shadow_dancer_154619_4.jpg 

Moins traditionnel comme dans Dragon Ninja dans lequel il fallait sauver le President.
http://img10.hostingpics.net/pics/631033DragonNinja.gif 

 Dans les intenses Run&Gun de la saga des Ninja Gaiden.
 (dont l'un des episodes orienté Beat'em All sera nommé Shadow Warrior).
http://img10.hostingpics.net/pics/692447trilogy2_amiga_1.png
http://img10.hostingpics.net/pics/407183arcade_amiga_c.png

Changé en cyborg dans Ninja Warriors.
http://img10.hostingpics.net/pics/754593ninjawarriors_megacd2.png

Mi homme, mi dieu/demon dans Mortal Kombat.
(Scorpion/Sub Zero, ect..)
http://img10.hostingpics.net/pics/26136subzero.jpg

Et enfin remis dans son contexte medieval dans Tenchu (Shô Kosugi inside.)
http://img10.hostingpics.net/pics/8703541072.jpg
http://img10.hostingpics.net/pics/58685tenchu1.jpg

Répondant present dans nombreux jeux de combats, comme Virtua Fighter ou Soulcalibur (la belle Taki).
http://img10.hostingpics.net/pics/685436vif5p3165.jpg
http://img10.hostingpics.net/pics/28992sc4_pub_ss_taki002_copy.jpg

Donc mefiance..
Qu'il soit sexy comme dans Nightshade.
http://img10.hostingpics.net/pics/520865playstation2nightshade13_2.jpg

Ou mélancolique comme le mystérieux Shadow dans Final Fantasy 6
http://img10.hostingpics.net/pics/375425IMAGE17.gif 

 

j'en oublie Gray Fox de la saga Metal Gear Solid, et quelques autres toujours tapi dans l'ombre.
Mystérieux, mortel et agile comme des félins, il y a toujours eu des Ninja et sur tout supports..

Car s'il y a bien un domaine dans lequel ils brillent, c'est l'adaptabilité.

Repost 0
Published by Linsky qui sort son katana - dans Dossiers de vieux Pixels et de vieilles Bits.
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 22:29

Quand j'etais gosse je revais de devenir Cowboy de l'espace ou Ninja.

Surtout Ninja, en fait, parce que c'etait graaave plus stylé !
Rapide comme le vent, leger comme une fleur de cerisiers et invisible comme.. euh.. ben comme un guépard toussa..
S'il y a bien des elements federateurs dans notre culture, ceux ci en font partie.
ils nous faisaient fanstamer etant môme, la faute aux  support comme les "Livres Dont  Vous Etes Le Heros" (La Voie du Tigre particulierement), et dans tout les films qui s'emparaient de cette tendance.
http://img7.hostingpics.net/pics/4516401_vengeance_ninja.jpg 


Mais la mythologie du personnage est hautement plus complexe que celle deformé par le cinema, puisque celle ci prend ses racines vers l'epoque medeviale et n'etait à la base qu'une troupe de mercenaires empruntant plusieurs arts..
C'est ensuite, de par leur efficacité, qu'ils eveillerent l'interêt des Shoguns afin de devenir gardes du corps et "paraitrait il" assassins..
Dans la culture populaire, ils sont vetu de noir portant des cagoules masquant leurs visages et usant d'un equipement specifique entre gadgets et armes de paysans.
(Entre autres des shurikens, Saï et grappins, des objets comme cette faucille relié par une chaine nommé Kusarigama.)
http://img7.hostingpics.net/pics/958272item_053_i_800.jpg 
La ruse etant l'un des principaux fondement de la doctrine, il fallait creer des mythes et legendes autour de ces espions invisibles :
Ne faisant qu'un avec l'ombre, capable de courir sur l'eau ou de sauter à des hauteurs incroyables.
Tres romancé et fascinant, le ninja se devait de subir les consequences de son succés..

Du coup, dans les années 80 on en a bouffé à toute les sauces..
Ils étaient americains et portait des tenues blanches.
(Zéro utilité au niveau camouflage mais symboliquement la couleur representait une genre de "justice/Pureté" ou je ne sais quoi made U.S.A).
http://img7.hostingpics.net/pics/978749american_ninja_four_the_annihilation.jpg
Leurs esprit ce sont dispersés dans des âmes de Tortues Mutante adolescente..
http://img7.hostingpics.net/pics/490303TmntChroniquesDesTortuesNinja1_07052008_101857.jpg

 

Et de nos jours, dans un jeune blond et adorés par les lecteurs de mangas..
http://img7.hostingpics.net/pics/800800naruto_shippuden_promo_pic_by_gaara.jpg

Mais ou sont passés les ninjas de notre enfance, les mysterieux, silencieux en tenue sombre et sobre ?
Ces ninjas devenu urbain par la force des choses, néanmoins toujours detenteur et respectueux des rites ancestraux.

Ceux importé par Shô Kosugi, acteurs cascadeurs et realisateurs, qui en plus d'avoir ouvert une des 1ere ecoles de Choregraphie/Ninjutsu en Californie a laissé ses traces à Hollywood dans multiples films (et nanar avouons le !).
http://img7.hostingpics.net/pics/45824revengeoftheninja.jpg
http://img7.hostingpics.net/pics/110465kosugi9.jpg
http://img7.hostingpics.net/pics/798322ZZZZZZZ2.jpg 
http://img7.hostingpics.net/pics/763319kosugi12.jpg 
http://img7.hostingpics.net/pics/78300000791266_photo_affiche_l_arme_absolue.jpg 
Oui, il a même fait un film au côté de Jean Claude Vandamme.. Inutile de préciser que face au Belge devenu hyper bankable à l'époque, personne ne se souvient de lui, bien qu'il fut le héros du métrage..
(Et Vandamme en bad guy, qui meurt comme une merde au bout de 45mn.)

Depuis il a laissé sa  place à sa descendance, Kane Kosugi (qui avait déjà joué aupres de son pere à l'age de 8 ans dans "The revenge Of The Ninja" :

http://img7.hostingpics.net/pics/9165722008_05_22_022928_Sho_Kosugi.jpg 
(Oui, c'est son véritable fils de dos.. eh oh, ça va hein, je vais pas vous faire de belles captures d'images à chaque fois, hein. )
Descendance qui d'ailleurs, suit les traces de son père en jouant dans le film Dead Or Alive, adapté du jeu video, ainsi que dans bien d'autres films jamais sortis sur nos contrées.
(Cat's Eyes, ect..)
http://img7.hostingpics.net/pics/687649doapostermq9.jpg 
http://img7.hostingpics.net/pics/268100doa13.jpg
http://img7.hostingpics.net/pics/7918315CatsEye_Anri_2000.jpg

Eh eh !
Oui, le maitre Ninja Shô Kosugi est resté tapi dans l'ombre (comme un vrai ninja ! yeah !) alors que même sans que vous le sachiez il a surement touché, voire inspiré certains d'entre vous..
Comme par le fait d'avoir collaboré pour la saga de jeux "Tenchu : Stealth Assassin".
http://img7.hostingpics.net/pics/25582207df54ae773f4eaf6d0a80df9fd33227_Tenchu__Wrath_of_Heaven.jpg

Ah ! Le ninjitsu avec ses technique de dissimulation, de furtivité, d'adaptabilité, ses combats acrobatiques et ses Kunoichis (femmes ninjas)..
Tiens, ça meriterait de voir à quelle point les assassins vetus de noir originellement, ont surtout influencé le media videoludique.
Shinobi, Last Ninja, Shadow Dancer, Ninja Gaiden, ça vous parle ?

 A suivre avec le mythe Ninja dans les jeux videos ..
*pppshhhhh* (disparait dans un nuage de fumée.)  
http://img7.hostingpics.net/pics/9161232872850.jpg 
Repost 0
Published by Linsky qui lance de la farine parce qu'il n'a plus de bombes fumigenes - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 22:26

et hop, voila Bayonetta qui fait tant parler d'elle avec son galbe, son univers totalement dejanté et assumé dans le second degres, j'aurais d'ailleurs voulu demarrer cette article par :
"un peu de sex appeal et douceur dans un monde de brute" mais ce serait hors de propos tant la demoiselle est d'une violence et d'un sadisme sans nom.
http://img7.hostingpics.net/pics/428287bayonetta_wallpaper_game.jpg
l'histoire est simple :
doté de pouvoirs d'une lignée disparue de sorcieres, Bayonetta est à la recherche de son passé depuis 20 ans, lorsqu'elle fut liberé de son cercueil immergé dans un lac.
durant sa quete de verité, elle devra affronter inlassablement des anges monstrueux..
et gigantesque aussi.
http://img7.hostingpics.net/pics/252244bayonetta_xbox_360_568.jpg
http://img7.hostingpics.net/pics/351644bayonetta6.jpg 
pour ceci elle sera aidé par un nombres d'armes et de combos aussi agreable à regarder que destructeurs.
beaucoup d'enchainement à notre service et un pouvoir d'envoutement qui ralentit le temps lorsque le joueur reussi une esquive d'attaque ennemis dans un timing parfait, superbe pour la contre attaque.
ne cachons pas que ceci demande un peu d'entrainement avant d'en sortir quelques uns sans avoir eu recours au tapotage aleatoire. 

et c'est violemment sexy.. ça roule des fesses, use de la magie pour torturer, fait du posing outrancier jusqu'à "l'Apotheose", le coup final qui ne manquera pas de denuder l'heroïne qui ne manque pas de vices.
(ses cheveux sont ses habits et aussi sa source de puissance.. c'est une sorciere quoi. ^^)
http://img7.hostingpics.net/pics/717136bayonetta8.jpg
"APOTHEOSE !!"

un Beat'Em All sauvage mais surtout hardcore dans tout les sens du terme, oh oui, le soft vous fera transpirer du pad, car Bayonetta demande un precision pointilleuse lors des affrontements (les developpeurs ont pensé à y inclure un mode "auto" en facile d'ailleurs), ce qui devrait nous satisfaire en tout points, sauf que..
c'est un bordel visuel terrible.

le fait de gerer la camera est quasiment tout le temps un desavantage, dans des explosions de lumieres, d'attaques d'anges faisant 5 fois la taille de notre personnages, et d'eloignement de camera tres deroutante, on n'y comprend souvent rien.
on joue "aux sons" (les assauts sont accompagné de celui çi, prevenant de l'impact imminent), une chouette idée lors des 1er affrontement, qui n'est plus suffisante lorsque l'ecran est envahit, que les coups pleuvent de partout et que nos pauvres petits yeux cherchent encore ou peut bien se cacher Bayonetta dans tout ce fourbi.
http://img7.hostingpics.net/pics/590452bayonetta_playstation_3_ps3_448.jpg
finalement on ne joue presque plus que par curiosité que par plaisir, on se frustre de n'avoir pas compris d'ou viennent les degats et on oublie souvent le pouvoir attractif des poses lascives de notre sorciere bien aimé.
http://img7.hostingpics.net/pics/235396bayonetta_playstation_3_ps3_395.jpg

c'est ralant parce qu'il y a de quoi faire tout de même, avec tout ces petits secrets, sa gestion d'alchimie, d'aureole (monnaie d'echange) pour acceder aux nombres consequent de technique, d'armes, d'objets à recuperer..
http://img7.hostingpics.net/pics/30254bayonetta_xbox_360_610.jpg
des bonus, qui on n'en doute pas aideraient beaucoup pour les "defis" des portails d'Alfheim, par exemple.
(parce qu'accrochez vous à vos slips au niveau difficulté, là.. phiouuu.)

mon avis est donc tendu comme un string (mais pas celui de Bayonetta, wé on sait bien qu'elle en a pas cette keuquine ! ^^) :
j'aime bien parce c'est du bon Beat'Em All diversifié, et en même temps je deteste parce que je me dechire continuellement les retines à essayer de comprendre quelles actions je dois entreprendre pour ne pas perir à cause de cette exagerations de tres jolis pixels.
http://img7.hostingpics.net/pics/606113bayonetta_playstation_3_ps3_372.jpg
cela dit, les possesseurs de télé "full HD de chaipacombiendepouce plasma hight tech" ne comprendront peut etre pas mon ralage et pourtant paradoxe ultime, dans Bayonetta les textes sont superbement lisible contrairement aux jeux misant habituellement sur ce format.
comme quoi, un effort a été fait quelque part.
mais ça m'enerve, ça m'enerve !

raaah !! tiens, je vais me venger sur ces gueules d'anges en tentant de faire un score à poil.. euh.. au poil, je voulais dire.

Note :
à propos de sauvagerie et de poil..

http://img7.hostingpics.net/pics/1865301239889937525.gif 

le mechant Kratos de God Of War n'est pas aussi sexy (et chauve en plus) mais est de plus en plus attendu pour faire le comparatif.
http://img7.hostingpics.net/pics/5567865cgdbd.gif 
"et y aura pas d'histoire de fesses avec moi, ça me prend la tête !"


Note 2 :
et un grand merci à l'ami "Feisty Fox", parce que c'est grace à lui que cette petite critique apparait si tôt.  

Repost 0
Published by Linsky, qui roulera des fesses dorenavant.. - dans Prend ton pad !
commenter cet article
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:36

parce que l'univers videoludique ne se restreint pas seulement à Mario, Sonic et Zelda, de temps en temps quelques developpeurs tentent toujours de trouver de nouvelle voies ludiques et interactives.
et c'est beau !

comme en 2005, quand Quantic Dream nous avait fait part d'un concept original nommé Fahrenheit :
http://img10.hostingpics.net/pics/489991153.jpg
demarrant dans la peau d'un jeune homme ayant commis un meurtre apres un etat de transe, on se retrouvaient à vivre une aventure sous differents points de vues (celle du tueur, d'une officier de Police et de son adjoint) afin de resoudre un mystere dans lequel chacun de leurs actes auront des consequences sur la suite du jeu.
ainsi chaque joueur pouvait créer son propre chemin (ou du moins aura l'illusion de la faire parfois) ceci pouvant deboucher sur plusieurs fins, selon ses actions, son "etat mental", accompagné par un systeme de gameplay particulier.
http://img10.hostingpics.net/pics/798278fahrenhe.jpg
fini d'appuyer sur un bouton, ici les actions se faisaient via un mouvement de souris ou d'analogique, il en etait de même lors des conversations qui s'effectuaient dans un laps de temps tres court.
http://img10.hostingpics.net/pics/433788choix_3.jpg
il fallait agir et reflechir vite.
si de ce côté là l'immersion etait tres poussé, malheureusement les sequences d'actions pures en QTE (Quick Time Event) etaient envahissante, pas toujours coherente et mal geré en terme de lisibilité.
http://img10.hostingpics.net/pics/197948fahrenheit1.jpg
(comme ici où l'on voit pas tres bien les deux carré colorés moches qui, en realité, prenaient tout la place sur l'ecran en s'illuminant.)
bref, une experience tres interessante à vivre mais perfectible sur ces derniers points.


beaucoup plus d'actualité, ce même developpeur nous proposera tres prochainement sa nouvelle experience nommé "Heavy Rain" :
http://img10.hostingpics.net/pics/909302256px_Heavy_rain.png
un thriller dans lequel 4 personnages (un pere de famille, une journaliste, un agent du FBI et un detective) enqueteront sur un tueur.
une fois encore le joueur sera amené à faire des choix qui vont façonner l'histoire.
alors ? "Jusqu'où iriez-vous pour sauver l'être que vous aimez ?"

apres avoir testé les 2 chapitres proposés par la demo sortis sur le Playstation Store, ça confirme déjà tout le bien que je pensais du jeu :
mis à part le concept de deplacement sur le bouton R2 (qui n'est pas un enfer non plus pour s'y habituer tres rapidement), les actions sont intuitives, tres lisibles et beaucoup plus coherentes que dans Fahrenheit.
elle n'empeche aucunement de voir le deroulement de l'action, et bien au contraire pousse à l'immersion par leurs mises en scene.
pour exemple, la QTE sera focalisé sur la main de l'adversaire si le danger vient de là et ect..
http://img10.hostingpics.net/pics/285198heavyrain.jpg
puisque l'une de mes peurs residait dans le fait d'assister et de ne pas participer (ou le contraire pour son predecesseur), accusé par avance d'etre un "Dragon's Lair" (un jeu dessin animé interactif de l'epoque de nos sympathique machine comme l'Amiga/Atari ST), là, ça se solde tout de même par une reussite à mes yeux.

plus important, notre implication sur la narration :
comme prevu de multiple choix s'offre à nous, cependant dans la demo (evidemment limité), nous n'en verrons pas encore les consequences..
le plus bel exemple sera lors de la sequence du vieux detective, en interrogeant une prostitué.
selon les mots choisit on avance dans le background/enquete (mais on aura forcement pas le temps de poser toutes les questions, à vous de savoir faire par ordre de pertinence/d'interêt), ou de se faire foutre dehors à blanc.
http://img10.hostingpics.net/pics/296550heavy_rain_playstation_3_ps3_215.jpg
on decide, tout comme en partant de lui laisser sa carte ou pas.
un script/nouveau personnage intervient et une fois de plus les choix s'imposent, partir et finir la demo (on saura plus tard ce qu'il en coute)/retourner à la porte.
http://img10.hostingpics.net/pics/462308heavy_rain_playstation_3_ps3_219.jpg 
si c'est le 2 eme choix, on aboutira à une scene d'action qui aura plusieurs alternatives aussi :
-taper 3 fois à la porte = coup de tête direct.
-la defoncer = confrontation (echec, on se fait foutre à la porte/victoire, la combat s'engage..)
perdre/gagner le combat amene à d'autre dialogues (et donc surement d'autres consequences hors demo.)


le passage de l'agent du FBI est differente par l'exploration un peu plus mis en avant, qui peut sembler un poil plus lineaire mais rien n'empechera le joueur impatient ou peu curieux de partir avant de recueillir tout les indices ou d'etayer le background du jeu.
une sequence plutôt interessante par son concept de "lunette high tech".
http://img10.hostingpics.net/pics/466426heavy_rain_20090521025320459.jpg
on sent la limitaion de ces 2 chapitres pour que le joueur n'en apprenne pas trop sur l'intrigue et puisse simplement acceder au systeme de gameplay specifique du jeu..
à la vu de certains trailers, ça nous reserve quelques petites surprises.

http://img10.hostingpics.net/pics/4190993835440731_955f6cbe03.jpg
brefle..
j'aimais déjà le principe alors je suis encore plus curieux maintenant que j'ai gouté à cet univers sombre, pluvieux digne du film "Seven".
je veux savoir ou cette "enquete du tueur à "l'Origami" menera, et j'imagine bien que l'on prendra surement tous des chemins different pour en arriver là.
(faudra qu'on se raconte nos aventures, hein.)

vivement.

Repost 0
Published by Linsky qui veut en savoir plus. - dans Prend ton pad !
commenter cet article
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 01:10

"Bob Morton a commis une erreur, il est temps aujourd'hui de reparer cette erreur.."
Cette punchline risque de vous parler, tout comme les lois robotiques (referencé à Asimov) integeré dans la tête d'un personnage argenté massif representant d'une loi aussi rigide que ses mouvements :
1 Serve the public trust
2 Protect the innocent
3 Uphold The law
Directive 4..

A Detroit, Alex Murphy (Peter Weller) n'est qu'un flic comme les autres, un pere de famille, ayant une réelle vocation pour ce boulot..
Lors d'une course poursuite il se retrouve entre la vie et la mort, son corps servira aux interêts public mais surtout à la multinationale OCP (Omni Consumer Product.) qui a durement reflechi sur la façon de compenser l'enorme perte financiere qu'est la police.
http://img10.hostingpics.net/pics/74194robocop_1987_reference.jpg
Alex Murphy vivra ses derniers moment d'homme en se voyant transporté à l'hopital et transformé piece par piece en une implacable machine qui ne repondra qu'à un prgramme sans plus jamais se poser de question, ni avoir d'etats d'âmes.
http://img10.hostingpics.net/pics/938718robocop05.jpg

Ont est prevenu, ce sera sale et le satyrique planera sur le metrage, en voyant les pubs absurdes qui entrecoupent les bulletins d'informations ou la scene sadique d'execution de Murphy..
Pourtant tout semble hilarant, comme la sequence d'experimentation du projet ED-209 qui se soldera par un echec et la mort d'un employé (dans le mepris le plus total de sa direction) juste "parce qu'il n'a pas entendu l'arme tomber au sol".
http://img10.hostingpics.net/pics/359415robocop10.jpg

Le background est mis en place, dans ce futur tres proche les guerres font rage, on ne pensent qu'au profit et les medias se foutent de notre gueule, bref on dirait notre realité en un poil plus exageré.

La solution serait peut etre donc ce Robot flic froid et insensible pour une société pourri jusqu'à l'os, faisant brusquement baisser le taux de criminalité..
Sauf que les fantômes ressurgissent dans la machine (A Ghost in The Shell ?) :
Des images d'une vie, d'une femme et d'un enfant, qui d'ailleurs conditionnait déjà un reflexe bizarre, celui de faire tournoyer son arme comme un cowboy avant de la rengainer dans sa jambe etui..
Une reminiscence inconsciente de la serie preferé de son gosse "TJ Lazer", dans laquelle le heros faisait de même.
C'est aussi grace à ça que sa coequipiere reconnaitra en la lourde masse metallique l'homme qu'il etait :
"Murphy c'est vous ? Murphy c'est vous ?"..

Maintenant ces mots resonnent dans sa tête, et font echos à d'autre visages, ceux qui lui donneront des réponses, le poussant dans une quete de soi.. vengeresse.
http://img10.hostingpics.net/pics/548321robocop.jpg

On pourrait croire au bête films d'actions gore si l'intrigue n'affichait ouvertement une critique mediatique, sociale, et gouvernementale.
Les effectifs des flics baissent, ils se font tuer plus facilement et veulent faire la greve, pendant qu'une multinationale pense à remplacer des homme par des machine par soucis de benefice et besoins de contrôle, ce qui les aiderait bien evidemment à changer la ville de Detroit en Delta City.
Un monde qui perd conscience, abruti par des pseudo informations et par des divertissements idiots à l'image de la pub "j'en reprendrais pour un dollar !", pendant qu'une machine tente de retrouver la sienne.
http://img10.hostingpics.net/pics/462914robocop07.jpg
 Néanmoins, il est dur de s'attaquer à la source de la courruption surtout avec la Directive 4 integré aux systemes du produit qu'est Robocop :
- Ne pas porter atteinte à un membre de la companie OCP.
Eh oui, on ne peux pas se retourner contre ses createurs aussi pourri soit ils.
Des requins, entre autres Dick Jones, le sous directeur qui est pleinement impliqué avec le Gang de Clarence Boddicker, dealers, tueur de flics et d'Alex J.Murphy.

Le métrage n'en deviendra que plus en plus sale et triste..
En revoyant son visage factice la machine ne pourra pas faire le deuil de ce qu'il etait, il tentera desperement de s'affranchir de ce qu'il est devenu.
C'est dans un chemin de croix jusqu'au grand final au sein de l'OCP, que le president apres s'etre fait sauvé les miches par un produit dont il avait negligé l'existence, en se renouant la cravate le felicitant pour son travail, il lui demandera son nom..
la machine se tournera et lui repondra :
"Murphy."
http://img10.hostingpics.net/pics/431152robocop23.jpg 
Malgré son enveloppe de machine, lui ne l'est plus.. C'est un Homme qui s'est affranchi et il restera un flic, un vrai.

Avec ses effets speciaux qui ne viellissent que tres peu, sa mise en scene cru, ses lignes de dialogues inoubliables et ses idées en avance sur leur  temps comme la "griffe USB" jaillissant des phalanges du personnage, l'oeuvre transcende le cliché du film de "Robot" que laissait malheureusement transparaitre la jaquette du film..

Alors non ! Robocop n'est pas cette licence rigolote pour gosse (ce que sont devenu les episodes suivant, qui en feront même un dessin animé et serie hors de propos), et Verhoeven n'est pas un de ces realisateurs qui font du spectacle gratuitement juste pour la thune (sinon ils ne se serait pas fait virer des studios Hollywoodien apres d'autres de ces oeuvres sans concessions comme Starship Troopers, traitant du nazisme ambiant dans l'Amerique Bushiste).
Le film traite de la deshumanisation, d'une souffrance organique qui disparait pour laisser place à une douleur plus violente.. celle de l'âme.
Robocop est un film sans concession, hyper violent baigné dans de l'humour noir, c'est ce qui le rend culte.
à sa lecture vous comprendrez bien pourquoi.

"Thank You for Your Cooperation."

Repost 0
Published by Linsky qui ne travaille pas pour Dick Jones.. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 00:34

Tout le monde connnait la télé realité..
Evidemment puisque tout le monde la regarde.
(Si, si, ne vous cachez pas, on le sait, ne serait que par curiosité ou pour en rire.)

Mais que se passerait il si pendant que l'emission "Big Brother" ("Loft Story" chez nous) bat son plein, les morts se levaient et augmentaient toute les seconde une gigantesque armée pendant que des candidat de cette télé realité n'en savait rien ?
Sur une même thematique que celle des films de George Romero  (et inspiré d'ailleurs, le realisateur l'assume lors de ces interviews), cette serie Britannique pose une reflexion profonde sur notre modele social, les Zombies n'etant une fois de plus qu'un preambule à ça..
http://img10.hostingpics.net/pics/320243deadset.png
Oui voila, vous y etes, Dead Set c'est ça, une serie tres surprenante parlant de realité alteré par des facteurs inherent à notre société actuelle :

Des gens dans des prisons dorées, attendant le succés, castés et choisis judicieusement pour leurs temperaments exhuberant, idiot, pret à faire le spectacle (triste parfois) de l'humanité dans toute sa splendeur, filmé 24h sur 24 et 7 jours sur 7.
D'autre à l'exterieur les idolatrant, les conspuants mais toujours là pour jeter un oeil avide.

Puis tout bascule, à l'exterieur c'est la cohue, des gens meurent, et se relevent à l'infini, pendant qu'à l'interieur nul ne sait ce qu'il se passe.
Ce n'est evidement pas le producteur de Big Brother qui couperait son Prime Time du Vendredi soir rapportant des millions pour diffuser une annonce de quelques minutes prevenant les gens du cas surprenant, comme celle d'un mort refusant l'immobilité..
Surtout pas..
http://img10.hostingpics.net/pics/90619dead_set_5.jpg
Et encore moins de prevenir ses candidats..
"The show Must Go On" comme on dit dans le metier.

Voila comment le chaos se profile, les medias proposent du divertissement pas de l'informatif..

De toute façon même si c'etait le cas sur une chaine concurrente, les yeux du pays sont rivés sur la sortie du candidat tant adulé ou detesté.
La foule scande le noms du candidat sortant pendant que d'autres hurlent de douleurs et de peur en même temps, il y a trop de bruit et de mouvement dans le public, c'est l'hysterie, il est dorénavant impossible de differencier les cris..

A partir de ce paragraphe, l'intrigue sera devoilé, si vous desirez avoir la surprise, ne lisez plus :

 

Quelques heures plus tard c'est le calme, tout le monde est mort et est revenu, errant de çi et là..
Chez les candidats le lendemain est un jour comme les autres, ce matin Big Brother leur à fait une blague, il ne les a pas reveillé et leur a pas encore donné d'ordre.
Peu importe, ils sont des stars, il faut continuer à se faire remarquer les gens regardent.. ils les aiment.
"Machin" et "Truc" se disputent devant des cameras tournant à vide et il n'y a plus de jus de fruit dans le frigo qui est pratiquement vide de tout, ça devient enervant ce petit jeu du producteur.

Les heures passent, trouble et inquietude quand une assistante technicienne (la personnage principal) ayant echappé au desastre tant bien que mal, entre dans les locaux par depit.
Maculé de sang, le visage tumefié par la peur, à bout de nerfs et tenant un couteau fermement dans ses mains.
l'effet de surprise passé les candidats rient et applaudissent la nouvelle "arrivante".
Quelle farceur ce Big Brother, ils ont eu peur pendant quelques secondes, l'audimat a dû grimper en fleche..

C'est à ce moment precis, pour nous spectateurs, que les affres de la télé realité prennent un nouveau sens avec la perte du sens de realité pour les candidats..
Leurs reactions ridicule se relativise sans mal, sans aucune information sur l'exterieur, cloitrés depuis de nombreux jours dans un jeux TV, comment savoir ce qui est vrai ou faux..
http://img10.hostingpics.net/pics/972727DeadSet_19004581.jpg

Les choses allant ou elles se doivent d'aller, l'idiot ouvrira la porte des locaux malgré les menaces de la survivante et verront que dehors il n'y a que de la mort.. Celle çi se trouve d'ailleurs déjà derriere les vitres sans tain et entrera bientôt..
http://img10.hostingpics.net/pics/34140_deadset2_m.jpg 
Que ce soit par la faim, la soif, la peur, les conflits.. Elle entrera ça c'est une certitude.

Enfin on s'aperçevra qu'il n'y a plus personnes derriere mais les cameras tournent toujours, l'emission Big Brother passe encore sur les postes de télevision allumés et la fin du pilote devoilera une image :
http://img10.hostingpics.net/pics/189977deadset.jpg
Errant dans les locaux et fasciné par la diode rouges de la camera murale, ou dans les rues par la boite à images..
Des zombies regardant des zombies à la télé.

Si une serie pareille depasse les frontieres, ce serait beau.

Si les gens aiment le message, ça le serait encore plus.
Toutefois on en est pas encore là, ce n'est pas demain la veille qu'on enlevera la rediffusion de minuit de "La ferme Celebrité", "Secret Story ou "Star Academy" pour nous laisser entrevoir cette serie, certes gores mais pourtant si maline.

http://img10.hostingpics.net/pics/638403dead_set_poster.jpg 

Repost 0
Published by linsky qui ne vote pas par sms. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 22:47

Un art, une image, un style..
Depuis le 20 juillet 1973, le cinema a tenté de retrouver cette energie et ce dynamisme dans les combats, de nouvelle stars sont née et c'est surtout dans les jeux videos que la legende de Bruce Lee perdure.


En 1984, sur plusieurs supports dont l'Amstrad CPC,  apparaissait son 1er jeu ..
http://img10.hostingpics.net/pics/85471Bruce_lee.png http://img10.hostingpics.net/pics/440364bruce_lee_pc_game_dosbox_1.jpg
Pas grand chose nous rappelant le personnage ni son univers, du fait d'un petit sprite jaune qui devait collecter des lanternes et éviter des pieges mortels mais c'etait les sentiments qui parlaient..
La jeunesse (la notre et celle des machines) pardonnait tout, c'etait déjà un bel hommage.

En Arcade et sur Nes en 1984, c'etait sur Kung Fu Master.
Qui faisait penser inévitablement à son film incomplet, Le Jeu de la Mort, dans lequel Bruce devait monter les étages d'une pagode pour y affronter chaque Boss.. Un hasard ce level design ?
http://img10.hostingpics.net/pics/177859Kung_Fu_NES_ScreenShot3.jpg
(A noter qu'en version Japonais le jeu se nommait "Spartan X" et que jaquette presentait Jackie Chan en héros.)

Sur PC engine en 1987, sortait China Warrior :
http://img10.hostingpics.net/pics/595995chinawar1.png
http://img10.hostingpics.net/pics/435630China_20Warrior.png
Une daube mignonne, dont l'emission Hall Shame avait fait une jolie critique bien honteuse.

Sur tout les support, en 1992 dans le devenu culte, Mortal Kombat.
En réference, son coup de pied sauté et sa fatality (une transformation en Dragon qui devore son ennemi).
Clin d'oeil à son surnom "Le Petit Dragon", de par son année de naissance.
http://img10.hostingpics.net/pics/922243Mk2_LiuKang_FlyngKick.jpg http://img10.hostingpics.net/pics/714683Mk2_LiuKang_Dragon.jpg


A la même date sortait sur Arcade et Neo Geo World Heroes.
Bruce y apparaissait sous le nom de Kim Dragon, en toute simplicité.
http://img10.hostingpics.net/pics/1405611695.jpg 


Retour à la sobriété en 1993 par la sortie d'un film hommage : Dragon : Bruce Lee Story .
http://img10.hostingpics.net/pics/58538dragonbrucelee.jpg
C'était  occasion de refaire le parcours de sa vie sur Megadrive et Snes, dans un gameplay quelque peu rigide.. Assez paradoxale quand on est censé incarner un artiste aussi félin.

Toujours en 1993, suite au succés de son predecesseur sort Super Street Fighter 2 : New Challengers.
Parmi les petits nouveaux, on decouvre Fei Long poussant les cris connus, des coups aussi rapide que devastateur et un coup de pied qui enflamment les adversaires.
http://img10.hostingpics.net/pics/88418319_Feilong_1217886674.jpg


En 1994, sur Super Nes Super Punch Out.
Dragon Chan (subtil allusion à Jackie Chan par la même occasion) était un nouveau personnage integré au remake, avec comme spécificité un coup de pied fatal.. En boxe, wé.
http://img10.hostingpics.net/pics/239473dragonchan.png http://img10.hostingpics.net/pics/732616screenshot_16385_thumb300.jpg
(Quand c'est bien fait tout est permis, même les coups de pied en boxe.) ^^

Sur PS1, Tekken, le bien nommé, Marshall Law heritait de la légendaire combinaison jaune à bande noires de son film posthume, Le Jeu de La Mort.
http://img10.hostingpics.net/pics/644047Marshall_Law__T2_.gif http://img10.hostingpics.net/pics/484400law_04.jpg


En 1997, c'etait au tour de Dead Or Alive (le jeu de combat a "breast boucing") de créer son personnage félin..
Mais avec de tel cris et un nom comme Jann Lee, on ne nous l'a fait pas à nous, hein..
Surtout avec l'inevitable combinaison jaune.
http://img10.hostingpics.net/pics/820038jann_lee2.jpg http://img10.hostingpics.net/pics/60980art_4341_id_6_mw_520.jpg
http://img10.hostingpics.net/pics/239699BruceLee.jpg


1998, Soulcalibur avec ses armes blanches.
On y découvrait Maxi, un personnage au look et coupe de cheveux à la Elvis, mais criant et maniant le nunchaku d'une façon tres reconnnaissable.
http://img10.hostingpics.net/pics/280439soul_calibur_ivs_maxi.jpg



Tout ces personnages reviennent sans cesse au fil des jeux/episodes dans les Tekken, les Soulcal, ou Street Fighter 4 avec de nouveaux clins d'oeils à ses films, comme par exemple à Enter The Dragon :


http://img10.hostingpics.net/pics/244375bruce_lee_photo3.jpg
http://img10.hostingpics.net/pics/359839fei_long.jpg
http://img10.hostingpics.net/pics/3070553_400x282.jpg

Le plus drôle, c'est quand les references se melangent pour montrer à quel point Bruce Lee s'est tellement immiscé dans de nombreuses oeuvres, qu'il en deviendrait presque difficile d'en faire une liste réellement exhaustive..
Mad Max + Bruce Lee = Hokutono Ken.
http://img10.hostingpics.net/pics/742202hokuto_no_ken_l_ere_de_raoh_3.jpg http://img10.hostingpics.net/pics/42887Hokuto_no_Feilong_1.jpg

Et vu les nombreux jeux basé sur la licence, le clin d'oeil était inevitable.
http://img10.hostingpics.net/pics/138352Last_20Battle.gif 

Que ce soit dans des jeux à licence comme Last Battle/Hokutono Ken ou autre, comme pour  le malheureusement méconnu God Hand.  en 2007, l'âme du Petit Dragon flotte et laisse des traces indélébile.

Sacré Bruce, il nous aura fait rever en film et depuis ils nous fait encore le même effet manette en main..
Vivement de voir ses prochaines apparitions dans de nouveaux jeux.
Et encore, je n'ose même pas aborder les innombrables réferences/hommages existant dans les Manga/Animé.

Repost 0
Published by Linsky qui voulait un pyjama jaune à bande noire.. - dans Dossiers de vieux Pixels et de vieilles Bits.
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 23:28

 à l'epoque où Dragon Ball (l'animé) faisait fureur en 1989, j'ai seché l'ecole pour voir une curiosité au cinéma..
une chose qui allait mettre encore plus à jour ma sensibilité sur certaines choses, comme l'art de mettre en image.

c'etait Akira :
http://img5.hostingpics.net/pics/67846akira.jpg
c'etait tres facile de se faire seduire par l'animation epoustouflante, et ce, dès les debut du metrage demarrant sur une enorme explosion nucleaire, rappelant forcement Hiroshima, et par son duel de loubards à moto sur fond de guerre civile.  
une representation credible d'un conflit militaire, scientifique, politique et d'une jeunesse orpheline de tant de choses..

aux yeux du grand public, le Japon n'etait plus seulement "des faiseurs de manga stereotypé", il realisait aussi des chefs d'oeuvres que personne ne connaissait..
mais ce qui m'importe le plus dans ce sujet c'est le createur "Katsuhiro Otomo".
trop souvent, je n'entend que quelques  pour cette oeuvre d'animation devenu culte, fasciné par l'univers cyberpunk, pour ses personnages tel que Kaneda et sa moto ou Testuo, ayant marqué les esprits par ses pouvoirs de télékinesies.
mais trop peu sur le manga ou excelle sa maitrise du decoupage, le dynamisme des cases, de l'hallucinant travail d'architecture et surtout de son style.
http://img5.hostingpics.net/pics/960875untitled.png http://img5.hostingpics.net/pics/816529akira_tetsuo_preview.jpg http://img5.hostingpics.net/pics/573774Akira__s_Kaneda_by_Edward_James_K.jpg
un melange de realisme et de simplicité pourtant tres complexe, un genre hybride pouvant concilier les amateurs de Comics et de Manga, et je ne vous le cache pas un style qui fut revelateur pour mes experimentations graphiques déjà tout jeune.
passant mon temps à recopier bêtement du Akira Toryiama ou du John Byrne, Otomo representait une conciliation des genres, quelque chose que je devais etudier mais ne devais/pourrais jamais recopier..
en gros, ces dessins m'ont fait chercher mon propre style des années durant et je peux consider qu'il a fait partie integrante de ma vie à chaque fois ou je tenais un stylo/crayon entre les doigts.. jusqu'à ce jour encore, puisque je rêve d'atteindre un tel degres de pointilisme.

il fallait donc m'interesser à ses autres oeuvres tel que que Domu (les premices d'Akira dans le propos), Highway Star et une bonne poignées d'autres dans lesquels il fut aussi scenariste comme pour Roujin Zed.
http://img5.hostingpics.net/pics/627006Canon_03.jpg http://img5.hostingpics.net/pics/8858547_6_Roujin_Z.jpg
apres cette periode puisque ses films etaient marqué du sceau "Otomo/Akira" en promo, ils passaient moins inaperçu : 
Memories (le court "bombe puante"), Metropolis, Steamboy, et Mushishi (merci Abu pour cette decouverte, d'ailleurs.^^)

voila, il fallait que je le fasse, comme tant d'autre l'ont fait bien avant et le feront j'espere apres..
rendre un minuscule hommage à l'homme qui m' a enseigné sans le savoir un trait de crayon different et qui m'a ouvert des voies gigantesques.  

c'est pour cette raison que je voudrais finir sur l'un de ses scenarios, culte à mes yeux, et le faire connaitre si ce n'est pas encore le cas :
Mother Sarah.
http://img5.hostingpics.net/pics/120661mothersarah_01.jpg
et ça n'a rien avoir avec la Princesse pleurnicharde, hein.. on pouvait se douter.
Sarah est une survivante, à la recherche de ses enfants perdu dans un monde ravagé par une ultime guerre..
http://img5.hostingpics.net/pics/757165TheLegendofMotherSarah4.jpg
sur une terre desertique, elle n'aura pas d'autre choix que devenir une amazone pour survivre, et par le biais de nouvelle factions tentant de reconstruire une société, decouvrir un enorme secret..
http://img5.hostingpics.net/pics/3872879782840553922g1.jpg
j'espere que vous serez assez curieux pour y jeter un oeil, ça le merite.

Repost 0
Published by Linsky qui s'entraine sans cesse au dessin.. - dans Mangas-Comics-BD et Jeux de Plateaux.
commenter cet article
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 21:01

et pendant que la Ferme Celebrité entame une nouvelle saison, certains comme Nolife ( sur les autres chaines personnes ne vous entend crier.. ) n'attendent que quelques annonceurs pour nous fournir les substances que l'on aime.. ou qu'on aime un peu moins, mais c'est toujours une curiosité.

en attendant que les passionnés trouvent leurs zapettes et farfouillent leurs fonds de poches, voici une petite chanson pleine d'humour, qui retranscrit l'etat d'esprit du moment  :


ecoute la dame à la guitare, elle dit la verité !  


 suivre la quete pour atteindre l'inaccessible.. Etoile !!

n'oublions pas de soutenir ceux qui font vivre notre culture.



Repost 0