Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 21:01

Comme beaucoup de personnes sur ce blog, j'aime bien les super héros et les jeux vidéo. En jouant à certains de ces derniers, on redécouvre parfois certains super héros. C’est surtout le cas avec les jeux de baston qui aiment les mélanger. C'est ainsi qu'en jouant au très moyen Mortal Kombat VS DC comics j'ai découvert le plus célèbre super héros des années 40, célèbre au point qu’il y fait référence dans un dialogue de West Side Story (en VO) ou dans "The Continuing Story of Bungalow Bill" des Beatles. Ce héros, c'est Captain Marvel !

Image

Apparaissant dans Whizz Comics 2, de l'éditeur Fawcett Comics, Captain Marvel était à la base pensé pour être un concurrent de Superman (d'ailleurs les similitudes sont assez évidentes). L'idée plutôt géniale de ses créateurs est d'avoir fait du héros Billy Batson un jeune adolescent qui se transforme en Captain Marvel lorsqu'il crie « Shazam » (un acronyme pour « Salomon, Hercule, Atlas, Zeus, Achille et Mercure », dieux dont il tire ses pouvoirs, et parallèlement le nom du sorcier qui lui permit de le faire). On pouvait déjà y voir la symbolique de l'adulte fort et indestructible fantasmé par l'enfant (par ailleurs, le côté pratique de ce changement d'âge et qu’il permettait de toucher un large public).

Image

Le succès fut immédiat, au point que Captain Marvel fut le premier super héros à être porté au cinéma. Il le fut dans un serial. Pour ceux qui ne connaissent pas, le serial est l’ancêtre de la série télé et était diffusé au cinéma, le gros de la population n'ayant pas la télévision à l'époque. Cette adaptation de Captain Marvel fut un gros succès, si bien qu’elle causa aussi le début de la perte du personnage.

Image

En effet, initialement, ce serial, créé par Republic Pictures, aurait dû être un serial sur Superman, mais DC faisant durer les négociations, Republic décida de faire un film avec le personnage concurrent créé par Fawcett. Fawcett n'hésita pas à damer le pion à DC, quitte à ce que son personnage ne soit pas parfaitement respecté (dans le serial, Captain Marvel n'hésite pas à tuer, sans le moindre problème de conscience...). Pour l'époque, la technique du film est bluffante. DC n'ayant pas apprécié de s'être fait avoir, décida d’intenter un procès à Fawcett pour plagiat. Le procès fut gagné par Fawcett, mais ce ne fut que le premier d'une longue série, si bien que l'éditeur arrêta même sa série par moment, l'éloignant encore plus de son public, pour éviter des ennuis judiciaires. Ainsi, la série qui se vendait plus que Superman se mit à faire des ventes minables.

Image

Quand enfin Fawcett gagna ses derniers procès et voulut relancer Captain Marvel, il se vit intenter d'autres procès, mais, cette fois-ci, de la part de Marvel Comics pour l'utilisation du nom Marvel (sans compter que pour en rajouter une couche, chez Marvel aussi, ils créèrent un Captain Marvel).

Image

Ces procès mirent finalement Fawcett sur les genoux et Captain Marvel fut revendu à DC comics, qui le publia sous le nom « Shazam » pour éviter les procès.

Image

Le personnage fut pas mal réécrit. Au départ, Captain Marvel a sa propre personnalité, différente de celle de Billy Batson, mais, assez vite, DC fait qu'il garde la personnalité de Billy même transformé. Cette réécriture sert notamment à expliquer le coté très naïf du pesonnage, et développe aussi le côté magique de Shazam pour le différencier de Superman. Elle permit à DC de s'en servir de différentes façons, et assez souvent comme rival de Superman, par exemple dans Kingdom Come.

Image

Malgré tout, l'univers de Captain Marvel réussit par moments à mener la barque chez DC. Surtout grâce à son rival Black Adam, qui, à une époque, était au centre de l'une des grandes intrigues de DC.

Image

Le gros problème finalement, c'est qu'en France on n'a que très peu entendu parler de Shazam/Captain Marvel et il est difficile de trouver des histoires à son sujet vu qu'il fait peu vendre dans nos contrées. Toutefois, pour ceux qui veulent le découvrir, je vous conseille vivement de regarder l'anime « Superman/Shazam : The Return Of Black Adam », qui est une réécriture très classe des origines de Captain Marvel avec des combats « dragon ballesques » à souhait.

Image

Je vous conseille également de lire « Shazam lutte pour l'espoir », qui reste l'une de mes histoires de comics favorites et qui, accessoirement, est signée par le duo Alex Ross/Paul Dini.

Image

Dernier conseil, regardez le très bon serial de 1941, édité par Bachs films en France (avec plein d'autres serials comme « Zorro » ou « Flash Gordon »), qui a nettement moins vieilli que les films Superman de Richard Donner à mon humble avis et qui propose une aventure très rythmée avec de nombreux rebondissements. Celle-ci est aussi un peu de kitsch de temps en temps, mais vu l'époque on lui pardonne.

Image

Enfin, vous pouvez suivre les nouvelles aventures de Shazam (car c'est devenu officiellement son nom) dans sa version New 52, qui sort en ce moment chez DC. Malheureusement pas édité en France pour l'instant.

Image

Et que dire pour conclure à part :

SHAZAM

Partager cet article

Repost 0
Published by Ray, qui à eu le coup de foudre pour ce héros. - dans Mangas-Comics-BD et Jeux de Plateaux.
commenter cet article

commentaires