Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2010 3 10 /02 /février /2010 01:10

"Bob Morton a commis une erreur, il est temps aujourd'hui de reparer cette erreur.."
Cette punchline risque de vous parler, tout comme les lois robotiques (referencé à Asimov) integeré dans la tête d'un personnage argenté massif representant d'une loi aussi rigide que ses mouvements :
1 Serve the public trust
2 Protect the innocent
3 Uphold The law
Directive 4..

A Detroit, Alex Murphy (Peter Weller) n'est qu'un flic comme les autres, un pere de famille, ayant une réelle vocation pour ce boulot..
Lors d'une course poursuite il se retrouve entre la vie et la mort, son corps servira aux interêts public mais surtout à la multinationale OCP (Omni Consumer Product.) qui a durement reflechi sur la façon de compenser l'enorme perte financiere qu'est la police.
http://img10.hostingpics.net/pics/74194robocop_1987_reference.jpg
Alex Murphy vivra ses derniers moment d'homme en se voyant transporté à l'hopital et transformé piece par piece en une implacable machine qui ne repondra qu'à un prgramme sans plus jamais se poser de question, ni avoir d'etats d'âmes.
http://img10.hostingpics.net/pics/938718robocop05.jpg

Ont est prevenu, ce sera sale et le satyrique planera sur le metrage, en voyant les pubs absurdes qui entrecoupent les bulletins d'informations ou la scene sadique d'execution de Murphy..
Pourtant tout semble hilarant, comme la sequence d'experimentation du projet ED-209 qui se soldera par un echec et la mort d'un employé (dans le mepris le plus total de sa direction) juste "parce qu'il n'a pas entendu l'arme tomber au sol".
http://img10.hostingpics.net/pics/359415robocop10.jpg

Le background est mis en place, dans ce futur tres proche les guerres font rage, on ne pensent qu'au profit et les medias se foutent de notre gueule, bref on dirait notre realité en un poil plus exageré.

La solution serait peut etre donc ce Robot flic froid et insensible pour une société pourri jusqu'à l'os, faisant brusquement baisser le taux de criminalité..
Sauf que les fantômes ressurgissent dans la machine (A Ghost in The Shell ?) :
Des images d'une vie, d'une femme et d'un enfant, qui d'ailleurs conditionnait déjà un reflexe bizarre, celui de faire tournoyer son arme comme un cowboy avant de la rengainer dans sa jambe etui..
Une reminiscence inconsciente de la serie preferé de son gosse "TJ Lazer", dans laquelle le heros faisait de même.
C'est aussi grace à ça que sa coequipiere reconnaitra en la lourde masse metallique l'homme qu'il etait :
"Murphy c'est vous ? Murphy c'est vous ?"..

Maintenant ces mots resonnent dans sa tête, et font echos à d'autre visages, ceux qui lui donneront des réponses, le poussant dans une quete de soi.. vengeresse.
http://img10.hostingpics.net/pics/548321robocop.jpg

On pourrait croire au bête films d'actions gore si l'intrigue n'affichait ouvertement une critique mediatique, sociale, et gouvernementale.
Les effectifs des flics baissent, ils se font tuer plus facilement et veulent faire la greve, pendant qu'une multinationale pense à remplacer des homme par des machine par soucis de benefice et besoins de contrôle, ce qui les aiderait bien evidemment à changer la ville de Detroit en Delta City.
Un monde qui perd conscience, abruti par des pseudo informations et par des divertissements idiots à l'image de la pub "j'en reprendrais pour un dollar !", pendant qu'une machine tente de retrouver la sienne.
http://img10.hostingpics.net/pics/462914robocop07.jpg
 Néanmoins, il est dur de s'attaquer à la source de la courruption surtout avec la Directive 4 integré aux systemes du produit qu'est Robocop :
- Ne pas porter atteinte à un membre de la companie OCP.
Eh oui, on ne peux pas se retourner contre ses createurs aussi pourri soit ils.
Des requins, entre autres Dick Jones, le sous directeur qui est pleinement impliqué avec le Gang de Clarence Boddicker, dealers, tueur de flics et d'Alex J.Murphy.

Le métrage n'en deviendra que plus en plus sale et triste..
En revoyant son visage factice la machine ne pourra pas faire le deuil de ce qu'il etait, il tentera desperement de s'affranchir de ce qu'il est devenu.
C'est dans un chemin de croix jusqu'au grand final au sein de l'OCP, que le president apres s'etre fait sauvé les miches par un produit dont il avait negligé l'existence, en se renouant la cravate le felicitant pour son travail, il lui demandera son nom..
la machine se tournera et lui repondra :
"Murphy."
http://img10.hostingpics.net/pics/431152robocop23.jpg 
Malgré son enveloppe de machine, lui ne l'est plus.. C'est un Homme qui s'est affranchi et il restera un flic, un vrai.

Avec ses effets speciaux qui ne viellissent que tres peu, sa mise en scene cru, ses lignes de dialogues inoubliables et ses idées en avance sur leur  temps comme la "griffe USB" jaillissant des phalanges du personnage, l'oeuvre transcende le cliché du film de "Robot" que laissait malheureusement transparaitre la jaquette du film..

Alors non ! Robocop n'est pas cette licence rigolote pour gosse (ce que sont devenu les episodes suivant, qui en feront même un dessin animé et serie hors de propos), et Verhoeven n'est pas un de ces realisateurs qui font du spectacle gratuitement juste pour la thune (sinon ils ne se serait pas fait virer des studios Hollywoodien apres d'autres de ces oeuvres sans concessions comme Starship Troopers, traitant du nazisme ambiant dans l'Amerique Bushiste).
Le film traite de la deshumanisation, d'une souffrance organique qui disparait pour laisser place à une douleur plus violente.. celle de l'âme.
Robocop est un film sans concession, hyper violent baigné dans de l'humour noir, c'est ce qui le rend culte.
à sa lecture vous comprendrez bien pourquoi.

"Thank You for Your Cooperation."

Partager cet article

Repost 0
Published by Linsky qui ne travaille pas pour Dick Jones.. - dans Pas de PopCorn pendant la seance !
commenter cet article

commentaires

Indianagilles 01/06/2010 00:41


Oui, c'est prévu depuis un moment mais je crois que ça a été annulé ou retardé jusqu'à la saint glinglin. Tant mieux !
Je suis pas vraiment fan de remake ni de reboot quand le film original est bon. En plus, ca n'a pas pris une ride (allez, on va dire que le ED209 animé image par image trahi l'age du film. Et alors
? Ca a son charme !)
Et puis Darren Aronofsky, je me demande qui a eu cette idée bizarre pas toi ?


linsky 01/06/2010 19:33



Hollywood..


et puis j'ai du mal à croire que le reboot aurait pu etre aussi violent et satyrique, vu que le franchise s'est totalement transformé pour les gosses.


 



Indianagilles 31/05/2010 17:41


C'est clair que Robocop ça reste une énorme claque dans la gueule ! Me rappelerait toujours quand Alex m'a passé sa VHS. Avant ça je connaissais Robocop surtout pour son jeu sur CPC (un jeu que
j'adore toujours !).
Bien que moins bonne sa suite est pas mal non plus d'ailleurs. Un gosse qui se fait mitrailler, ça se voit plus ça !
Le 3 par contre c'était un chef d'oeuvre... mais en jeu vidéo ! Le film par contre était une insulte à Robocop. D'ailleurs il n'est sorti que 2 ou 3 ans après avoir été tourné à cause de soucis
financier de la boite de prod. Valait mieux qu'ils se le gardent pour eux.


linsky 01/06/2010 00:34



il va y avoir un reboot à propos. ;)


c'est prevu par Darren Aronofsky, et en pré prod surement à l'heure qu'il est.


(mouhahaha, ça fait peur hein)