Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 17:06

 

Wé je sais que je suis reloud avec mes histoire de mythologies toussa..

 

 

Mais que voulez vous, quand un film met en scene un commando sur-entrainé jeté dans un enfer vert pour delivrer des otages et que soudain un genre de mysticisme se pose là, ça pretextait déjà un bon film d'action, certes déjà vu..
Puis quand au fil d'une intrigue naissante, on comprend que l'on est pas dans un film de guerre mais dans un survival où la forêt donne l'impression de prendre mysterieusement vie, les codes changent et laissent place à une forme d'angoisse intangible et incomprehensible..

Celle d'une race humanoïde faisant corps avec elle, comme un cameleon qui traque ses proies..

Les enjeux qu'etaient les otages et les guerilleros deviennent soudainement obsolete, comme un twist avant l'heure.

Les Guerriers passent tour à tour "l'arme à gauche" dans une technicité chirugicale et silencieuse, en totale dualité aux dechainements bruyant et excessifs de leur mitrailles et gros calibres..  

Dorenavant pour survivre, l'Homme doit soudain re-apprendre de la vieille epoque de ses ancestres..
à se fondre dans la nature..
Observer en silence et créer des armes avec les éléments de la nature qui l'entoure.

 

 
Et avec beaucoup de sueur, de sang et de chance, il sera peut etre sur un pied d'egalité..

En voila une de mythologie avec des codes et langages devastateur, une race alien beaucoup moins conne que la moyenne avec une vrai culture, une technologie et un sens de l'honneur poussé..
Inutile d'en faire plus pour comprendre les fondamentaux de la Bête tout en laissant planer quelques doutes sur sa vraie nature.

De quoi faire vivre le film une fois fini et faire travailler son imagination.
De laisser le background s'installer dans nos consciences de spectateurs en n'ayant que tres peu d'informations tel que :
"la forêt.. la forêt les as emporté.."

 

De voir et d'entendre le fatalisme du vieux baroudeur qu'est Billy qui annonce sincerement sa peur..

-"..Arrete tes conneries Billy !! je t'ai jamais vu avoir peur !!"
-"..Je ne sais pas ce que c'est mais on va tous y rester.. on va tous crever.."

Car parfois l'ecriture (de la peur) à bien plus de force que l'image.

Et au decollage final d'un Dutch rapatrié, traumatisé et perplexe..

Mc Tiernan laissera place à quelques doutes sur notre superiorité sur un statut de soit disant "predation au sommet d'une echelle", mais aussi de niveau d'intelligence et de technologie.

Oui, il avait peut etre pas "une gueule de porte bonheur" mais il leur a foutrement mis une branlée à ces surhommes qui se sentaient invicible avec leurs gros muscles saillant et leurs attirails de 3eme guerre mondiale.
C'en etait effrayant.
Et encore il etait seul..

 

En voila un beau d'exemple de travail d'ecriture, de thematique, de mythologie..

Qui n'aurait jamais dû faire suite avec des films idiot et premachés tel que "Machin Vs Truc" ou le dernier "Reboot" qui clone la substance sans même l'effleurer..

Parce que maintenant, le "Yautja" (nom de la race de Extraterrestre que l'on nomme Predator) n'a non seulement plus la force narrative pour faire peur, puisque sa sur-exposition evince toute trace de mystere, mais aussi parce que par la même occasion on en brise bien trop de codes.

 

Il faut laisser les mythes faire leurs boulots :

Laisser place à l'imagination et à la croyance.

 

leave the Yautja Alone !!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yeo Wren 25/01/2011 18:53


J'aurais dû mettre « Aliens » entre parenthèses pour mieux spécifier que je parlais du deuxième (Alien, Aliens, Alien³, Alien et Jeunet ^^). Donc nous sommes d'accord. =)

Le troisième a pour lui, malgré des lacunes en partie dues à une production chaotique, de recoller au premier : un alien qui apparaît surpuissant, huis-clos, absence d'armement, peurs générées par
du hors-champ, etc.
Quant au quatrième…


Linsky 25/01/2011 19:58



oui quand au 4eme.. ^^
c'est un film d'action tout ce qu'il y a de plus tape à l'oeil et couillon, je dirais, tres personnelement, essayant de recuper les thematiques entreprise de Alien"s"..


qui avait pour lui une vision thematique pas desagreable de "maman/enfant" (Sigourney/Newt et Pondeuse/Alien) qui les mettaient en dualité, et pourtant partageant les mêmes instincts de
protection.

la vache, je fais même des pavés dans mes commentaires..



Yeo Wren 25/01/2011 02:25


À lire tes dernières phrases, je pense pouvoir parier sans trop d'enjeu que tu ne dois être un fan d'Aliens. ^^


Linsky 25/01/2011 16:58



bah si, justement le 1er posait un systeme mythologique similaire sur le fond.


c'est simplement le propos qui etait different.

le "Xenomorphe" gardait une part de mystere tout encrant un subtil background :


ils ne sont guidé que par instinct, sont organiquement "parfait" et presentent un danger pour ces mêmes interêt scientifique que l'humain peuvent leur porter.
inutile d'en savoir plus pour en etre effrayé.
par contre, de les sur-exposer dans de nombreux episode (et spin off) brise, tout comme pour le Yautja, ces codes..

je ferais d'ailleurs surement un article sur la mythologies de tout les "monstres du cinéma" pour en exposer leur symbolique 1ere et demontrer que de les faire disparaitre au profit d'un simple
divertissement leur enleve tout sens.


("Alien" ça signifie bien "etranger" en definition, non ? serait lié contextuellement à une peur connu dans notre société ?) ^^


 



Petitgoth 21/01/2011 23:23


Bon alors, c'était vraiment VanDamme qui a endossé le costume du prédator?

sinon, je dois avouer que je me suis laissé porté par le Alien Vs. Predator ^^
Du tirage de cheveux certes...mais quelques reliquats d'ambiance furent présents
Désolé Monsieur Matrix! :)


Linsky 22/01/2011 20:00



tu te laisse aller à la vieille rumeur Ptit Goth. ^^


Vandamme n'a jamais endossé le costume du Predator, on lui a demandé mais il a refusé..