Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 15:43

un message tiré du blog de :

http://le-blog-pour-raler.over-blog.com/article-nolife-la-tele-qui-ne-fait-pas-tele-68136630.html

 

 

Je n’avais jamais abordé Nolife en tant que tel auparavant sur ce blog, mais je crois qu’aujourd’hui la situation l’exige. Je reprends donc en partie un message de présentation que j’avais fait parvenir à quelques connaissances il y a plus d’un an. Vous ne connaissez pas Nolife, ou vous ne savez pas comment expliquer ce qu’est Nolife à votre entourage ? Suivez le guide… ;-)

« N'en avez vous pas assez de voir toujours la même chose dans votre petit écran ? Toujours les mêmes émissions, les mêmes concepts pompés et repompés, et surtout, toujours et encore les mêmes têtes ?

Si c'est le cas, je voudrais attirer votre attention sur une petite, toute petite chaine de télé, dont vous n'avez probablement jamais entendu parler... Son nom ? Nolife... Ça vous fait sourire ? Vous vous dites qu'avec un nom pareil, ça ne donne pas envie de regarder, on en aurait plutôt pitié. Pourtant, c'est dès cet instant que cette chaîne se différencie de ses consœurs. Son nom est bien entendu à prendre au second degré, et il annonce immédiatement la couleur : ce que vous allez voir sur cette chaîne, vous ne le verrez probablement jamais ailleurs.

Nolife traite d'un certain nombre de thématiques généralement peu médiatisées, ou alors mal perçues par le grand public : le jeu vidéo, l'animation, la bande dessinée, la culture et la musique japonaise, etc, etc. Et par là même, tente, modestement, de combattre les à priori qui circulent trop souvent : les jeux vidéo rendent dépendant, les mangas sont bourrés de violence, les dessins animés ne sont destinés qu'aux enfants...

À cet instant, deux possibilités s'offrent à vous : soit vous êtes d'accord avec ces affirmations, et convaincu de leur véracité. Dans ce cas, je vous invite à ne pas perdre de temps : passez à autre chose. Sinon, et bien je vous propose de continuer la lecture de ce billet.

Sur Nolife donc, on vous parlera de tout ça, et avec passion, parce que ce sont des choses qui nous plaisent. Même si il s'agit avant tout de divertissement, nous pensons qu'il est plus bénéfique de se "vider la tête" en apprenant des choses, mêmes celles qui paraîtront futiles, plutôt qu'en regardant une bimbo se trémousser en allumant des lettres.

Car sur Nolife, vous ne verrez pas souvent ce genre de personnes : nous donnons la parole aux gens qui s'y connaissent et qui aiment transmettre leur savoir, même si ils n'ont pas un sourire "ultrawhite", ou un physique avantageux.

L'un des crédos de la chaine est justement de "ne pas faire télé". Son staff est composé de professionnels de l'audiovisuel, mais qui refuse simplement cette vision unilatérale que tente de vous montrer les autres chaines en permanence : les mêmes loisirs, la même musique, bref la même culture de masse. Et à Nolife, on essaye par la même occasion de ne pas trop vous prendre pour des jambons...

Mais concrètement, qu'y a-t-il sur cette chaine ? Et bien déjà, une émission quotidienne, 101%, du lundi au vendredi à 19h, qui regroupe pas mal de choses que l'on apprécie. Il y a aussi des émissions spécifiques sur le jeu vidéo (dont une présentée par Marcus, pour ceux qui le connaissent), des émissions sur la culture japonaise, de la musique japonaise (peut-être le plus difficile à appréhender), des dessins animés de qualité, parfois inédits à la télévision, et diffusés en version originale sous-titrée, ou encore des mini-séries qui ont su trouver leur public depuis plus de 3 ans 1/2 que la chaine existe (éditions DVD, séances de dédicaces à succès, etc, etc). Bref, même si cette formulation est très convenue, j'ose tout de même l'écrire : Nolife, l'essayer c'est l'adopter.

Comment voir cette chaine ? Elle est diffusée via les "box" internet françaises, donc pour peu que vous soyez abonné à un opérateur ADSL et que votre débit soit convenable, vous devriez pouvoir la visionner. Elle est quelque part dans la multitude de chaines auxquelles vous avez accès... Aller, je vous donne un coup de main : vous êtes chez Free ? Tapez 123 sur votre télécommande. Chez Orange, ce sera le 122 ; chez SFR, le 61 ; chez Bouygues, le 128 ; enfin chez Alice, ce sera 76. Et si vous êtes abonné à l’offre câblée proposée par Bouygues depuis peu, la chaîne est également accessible sur ce bouquet.

Autant vous prévenir tout de suite, ce sur quoi vous allez tomber ne sera peut-être pas facile à comprendre, et encore moins à supporter. Au bout de 2 minutes, vous aurez probablement envie de zapper, mais même si c'est le cas, je vous félicite car vous aurez fait l'effort de vous y intéresser. Je vous avais prévenu, cette chaine ne donne pas dans la facilité, donc seule votre curiosité vous poussera (ou non) à renouveler cette tentative, et à regarder d'avantage ce qui est diffusé. Et si vous êtes suffisamment ouvert d'esprit, un jour vous y trouverez probablement votre compte. Et vous ne pourrez que vous rendre à l'évidence, et affirmer à votre tour ce que je disais au début de ce message : ce que vous regarderez sur cette chaine, vous ne le verrez jamais ailleurs.

Bravo si vous avez lu jusqu'ici, je ne vous retiens pas plus. Cependant, afin d'être totalement exhaustif, je me dois d'aborder des questions un peu plus terre à terre sur la télévision en France.

Nolife est une chaine totalement indépendante, en ça qu'elle n'appartient à aucun grand groupe médiatique. Peut-être ne vous êtes vous jamais posé la question, mais sachez que de nombreuses chaines de télévision sont détenues ou co-détenues par les mêmes sociétés. Ce qui explique assez facilement pourquoi vous retrouvez toujours les mêmes programmes partout. Et cela entraine de fait un nivellement vers le bas de la créativité et des programmes intéressants et inédits que devrait proposer le média "télévision".

Du coup, on est bien plus libre que n'importe quelle autre antenne. On se permet beaucoup de choses vis à vis de nos téléspectateurs, des choses qui n'arrivent jamais sur les autres chaines : des blagues de grande ampleur, ou encore on vous montre l'envers du décor, on dialogue beaucoup avec les gens qui nous regardent, sur notre forum internet, ou même de vive voix sur les divers salons et évènements que nous sommes amené à couvrir. C'est un certain état d'esprit que nous défendons : nous ne mettons pas sur un piédestal nos animateurs comme les autres chaines, car ils sont avant tout des gens comme les autres.

Reste l'épineux problème du financement de la chaine. Elle est accessible gratuitement, comprise dans votre abonnement ADSL (les opérateurs ADSL ne reversent pour la plupart pas d'argent à Nolife). La rendre payante restreindrait sa visibilité, et surtout ce n'est pas la manière dont nous concevons la chose. Nous parlons de thèmes trop rarement traités à la télévision, et sans l'aspect "découverte", Nolife n'a plus vraiment de raison d'être.

Autre solution, la publicité. Même si nous avons bien quelques publicités à l'antenne, elles sont essentiellement issues de partenariats, et il nous est difficile de vendre de l'espace publicitaire en tant que tel. Pourquoi ? En fait, les publicitaires s'appuient sur des chiffres d'audience estampillés par la société Mediametrie. Nolife a intégré les mesures réalisées par cette société, et les résultats seront rendus public dans quelques semaines. Nous savons déjà d’après des résultats intermédiaires que tout ça est très encourageant. A tel point qu’une grosse régie publicitaire s’apprête à travailler avec la chaîne.

Mais en attendant, il faut tenir. La chaine tente de survivre, et a donc fait appel à ses téléspectateurs. Non pas simplement via un don. Nolife propose via un abonnement sur son site internet un vrai service de vidéo de rattrapage. Accessible à partir de 3 euros par mois seulement, il vous permet de visionner un grand nombre d'émissions de la chaine, et ce depuis sa création. Et donc, cette rétribution permet à la chaine de continuer à exister. Un certain nombre de programmes sont accessibles gratuitement, et je vous engage à y jeter un œil (http://online.nolife-tv.com).

Bref, si vous avez envie d'en découvrir plus, ou de faire un "acte engagé" en passant du côté actif des téléspectateurs français, et bien n'hésitez pas à vous abonner, vous permettrez à ce qu'elle continue à exister, et ainsi quelque part prôner le droit à la différence à la télévision. »

Voilà, en espérant que ça puisse servir à certains, ou à faire prendre conscience à d’autres que, plus que jamais, « on a la télé qu’on mérite ». À bientôt sur Nolife !

PS : Oui ce n’est pas vraiment un râlage, mais un peu quand même, donc j’ai mis ce billet dans cette catégorie.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires