Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 20:16

Aujourd'hui je vais vous parler des enfants.

Il était une fois une île. L'île était située en Écosse, autant dire perdue, d’ailleurs c'est plus une péninsule. Mais des gens connaissaient cette île, indirectement, car elle porte le même nom qu'une société qui produisit du rêve pendant 7 merveilleuses années de RPGs sur ordinateur. Nous leurs devons entre autres les deux premiers Fallout, Planescape: Torment où encore les Icewind Dale, sans même parler des jeux qu'ils ont édités. (là on rentre carrément dans la légende avec les Baldur's Gate par exemple).
Je parle évidemment de la division RPG de Interplay, à savoir Black Isle Studios.

Mais voilà, Black Isle est maintenant mort, et l'esprit du RPG avec lui.

Quoique, peut être pas... Black Isle était avant tout composé de gens talentueux, et de telles personnes ne pouvaient disparaitre du monde vidéo-ludique comme ça. Ils fondèrent donc de nouveaux studio, et ce sont de ces enfants de Black Isle que je vais parler aujourd'hui.

Commençons en tout bien tout honneur par le créateur de Blak Isle, à savoir Feargus Urquhart. Il créa un petit studio, du nom de Obsidian Entertainment, mais il ne fut pas seul.

On notera un air de ressemblance entre les logos des deux développeurs...

 

Leur premier jeux fut une suite, à savoir Star Wars: knight of the old republic 2, dont BioWare, trop occupés par le développement de Jade Empire, leurs confie le projet. Une grosse licence, non seulement de jeux (Star Wars: KOTOR a eu son petit succès) mais il y a aussi derrière tout le poids de la licence Star Wars. La suite reprend les qualités du premier, malheureusement la fin semble bâclée et précipitée...




Vint ensuite Neverwinter Nights 2, jeux intéressant, mais malheureusement mal finit.


Et là, vous allez me dire qu'ils ne savent faire que des suites, et ce n'est pas loin d'être faux. Mais il est intéressant de voir que le studio tente de faire passer sur le devant de la scène le côté dialogues, interaction entre personnages plutôt que le bourrinisme, rapprochant le studio de ce que fait BioWare. Vint enfin leur premier projet original, Alpha Protocol, un jeux d'infiltration/RPG, où la encore la narration et le dialogue sont mis en avants, dans une moindre mesure qu'un RPG pur, bien sûr, mais l'intention est là.

Et voilà qu'ils repartent sur une suite, à savoir Fallout: New vegas. Reprenant le moteur et les mécanismes de fallout 3, il reprend par la même occasion ce qui a fait le succès des premiers Fallout, les dialogues savoureux, adultes, et la liberté de choix. Malgré le moteur vieillissant, ils arrivent là à sortir le Fallout 3 que le monde attendais. Vint ensuite Dungeon Siege II, toujours une suite, une série de H&S qu'ils tentent de faire à leur sauce, mais le résultat reste moyen.



Nous avons donc avec Obsidian un studio prolifique, qui entame un nouveau projet de RPG dans l'univers de la roue du temps. malheureusement, malgré la qualité de leurs jeux, ils souffrent encore d'une certaine timidité à faire des jeux originaux, et s'embourbent parfois dans leurs développement, donnant des sensations de jeux mal finit. Reste que le studio à le mérite de faire perdurer une certaine vision du RPG.

Mais d'autre ont continuer le chemin: Nous avons là Jason Anderson, ayant travaillé sur Fallout 2, qui, avec deux de ses compères de Interplay, leonard Boyarsky et tim Cain, décident de fonder Troika Games.



Leur premier jeux marque le coup. Nous avons Arcanum, jeux qui accumule les mêmes défauts que Fallout, à savoir un moteur graphique vieillot (mais qui s'en soucis ? ) et les qualités: un univers riche, une bonne vieille vue en 3D isométrique, une propension au dialogue, non linéaire... Le côté steampunk, le mélange de magie et de technologie finit de marqué le coup pour en faire l'un des meilleurs RPGs.
Vient ensuite le temple du mal élémentaire, une pure aventure D&D, dont le principal défaut et que la majorité du jeux se résume a explorer ce fameux temple, mais parfait pour ceux voulant vivre une aventure "à l'ancienne".
Leur dernier jeux fut Vampire la mascardade: Bloodline. Exploitant encore ici l'univers d'un JDR papier, il marque quelques changements pour Troika: nous passons ici à une vue à la première personne, exploitant le source engine de Valve, et nous jouons un vampire. Ici encore le dialogue est mit en avant, malheureusement le jeux souffre de bugs, mais il reste un excellent jeux.



Extrait de dialogue vus par un Malkavian.

Malheureusement, le studio fermera ses portes en 2005, laissant Obsidian seuls maitres de la tradition... euh, où pas.

Brian Fargo, fondateur de Interplay, créa InXile, un studio où il recruta Jason Anderson. Malheureusement, hormis the bard's tale, le studio se détache du style RPG. Quoique, un certain Hunted: the demon's forge sortira courant 2011...

Mais revenons en a Brian Mitsoda. Comment, je ne l'ai pas mentionné?

Désolé, je le gardais pour la fin.

Dans un premier temps, il rejoignit Troika Games, où il travailla sur vampire la mascarade, puis les quitta pour rejoindre Obsidian, où il travailla sur les extensions de neverwinter Nights 2, puis sur Alpha protocol. Après? eh bien, il quitte Obsidian.



Donc, je vous parle d'un gars qui a mine de rien travaillé pour les plus grands studios descendants de Black Isle. Mais que devient il? eh bien, il a fondé à son tour son propre studio, en 2009, et leurs premier projet se nome Dead State.

Un jeux particulièrement prometteur, un RPG dans un univers post-apocalyptique, où les zombis sont devenus rois. Nous retrouvons encore ici l'un des points commun entre tout ces gens et studios: une envie de laisser le choix au joueur, de mettre le dialogue en avant et de respecter le joueur. Le jeux, extrêmement prometteur pour les fans de zombis après toutes les déception, fera sans doute encore parler de lui.



Je pourrais vous parler bien sûr de Cd project, le studio polonais responsables de deux tueries avec leurs 2 premiers jeux, à savoir the witcher 1 et 2. Pourquoi parler de ce studio? eh bien, ils ont commencer en exportant les titres Black isle, ce fut d'ailleurs la première société à éditer de gros titres étrangers entièrement localisés en Pologne. On peut dire qu'ils pourraient être un peu les cousins lointains de Black Isle...  :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jéjé, qui a arrêté de compter ses nouvelles parties de jeux Black Isle depuis longtemps. - dans Prend ton pad !
commenter cet article

commentaires

Ray 17/10/2011 20:42


Bien venue Jéjé, avec toi pour les JDR et moi pour les jeux d'action (bien que je dénigre pas le JDR, c'est juste que je n'ai plus le temps de m'investir sur des jeux aussi long (enfin je dit ça
mais je suis en train de me faire Deus Ex ;) ), on a de quoi faire pas mal de sujets...


jeje 05/10/2011 20:39


Merci !
Premier sujet un peu chaotique, beaucoup d'erreurs que je n'ai vu qu'après avoir donné l'article pour publication... :D

pardonnez moi d'avance à ceux que les fautes dérangeraient :)


Linsky 04/10/2011 23:15


Bienvenue à Jéjé avec son 1er article de rôliste.
(cette maladie qui fait perdre du temps à des milliers de personnes chaque années.) ^^