Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 17:07

Si les Jeux Vidéo sont synonyme d'aventures inoubliable, qu'il s'agisse de royaumes oubliés, de princesse ou de monde à sauver, il est aussi parfois garant d'autres sensations..
Celle de procurer une sueur virtuelle en se prenant pour un sportif de haut niveau, le temps d'une partie.
Cette article sera donc dédié à PES et Fifa.
Non je déconne.


Attention révélation :
On peut être un sale geek passionné par les Jeux Vidéo depuis l’ère des 8 bits et pratiquer du sport..
Enfin plus une philosophie de vie qu'un sport, je parle du skating.
Et de ce côté là, on ne pourra pas vraiment dire que l'on a été choyé, car les jeux de skate/rollers ont été moche durant une bien longue période, il faut le dire.

Souvenons nous avec humour de Skate or Die sorti sur les très nombreux support (Nes, Spectrum, CPC, C64, ect) en 1987, nous faisant profiter d'un gameplay pénible.
 
 

De DJ Boy sorti sur Megadrive en 1989, ayant un intitulé aussi éloigné que ce que le jeu proposait en terme de glisse.. parce que c'etait un simple Beat'em All.
 
 

C'est aussi avec mauvaise nostalgie que je souviens de Skitchin' (Megadrive en 1993) qui tentait vainement de copier l'inoubliable Road Rash.
 
 Cloné jusqu'à la moelle il n'avait aucun intérêt ludique, et ce n’était pas sa spécificité de s'accrocher au voiture (d’où le terme skate-hitching qui signifie s'accrocher derrière les voitures) qui changeait la donne..


Franchement cheap, ESPN Extreme Game (Playstation 1995) lui, se passait carrément de commentaires..

Toujours basé sur la structure course/baston qui enfonçait le clou et ayant pour unique avantage (tout est relatif) d'incarner au choix un skater, un rider à vélo ou en roller, il restait pas moins ennuyeux à mourir et laid..
non, ignoble serait le mot le plus juste.

En 1999 Street Skater fit son apparition, ce fut une bien belle jaquette pour un jeu qui ne laissait pas l'ultime plaisir aux joueurs de faire ses tricks.. ils étaient lancés aléatoirement.
Plus que frustrant, à classer donc parmi "les inutiles".. oui j'ai bien écrit "inutile", comme euh.. on s'en cogne un peu.

D'ailleurs qui se souvient de ce jeu ? qui ? alors vous voyez ?
 
 

La même année la série Tony Hawk Pro Skating créa le modèle du genre "jeux de glisse".

Jouissif pour de ses tricks cohérents et ses idées tels que trouver les cassettes vidéos des différents skaters crédités.
(et on s'est tous un peu touché sur celle de Rodney Mullen, hein.)
S'en suivit des dizaines de jeux calqué sur la même structure..

Du snowboard, du BMX, au Jet Sky, tous profitant de l'engouement.

(Dave Mirra Freestyle BMX)

(Jet Ski Rders 2)


On en a eu des sympa quand même, comme Shaun Palmer Snowboarding qui nous en laissa un souvenir plus qu'agréable.

(notons que la série Coolboarder avait déjà tenté de se rapprocher de la simulation avec son épisode 3)

En 2002, Agressive Inline, fut peut être le 1er à rendre correctement hommage à la discipline roller tant défiguré.
Le résultat reste encore à ce jours le plus abouti.
 
 
Les tricks, rotations étaient jolis et les phases de transitions plus que sympathique, néanmoins le jeu restait résolument arcade..
Bien qu'il ai une identité propre (c'est à dire moins pompé sur Tony Hawk), la structure du jeu se résumerait encore à slider/grinder sur des objets improbable et faisait malheureusement quelques approximations sur certaines figures.
Pis, j'ose clairement le dire, son marketing (Européen) qui optait pour l'image de Taïg Khris ne rendait pas vraiment honneur à l'image du skating.

(Faut dire que quand on a un skater des plus stylé comme Franky Morales dans le cast d'un jeu, et dont la modélisation des personnages est entierement faite sur lui, pourquoi mettre Taïg Khris là.. sur la jaquette.. et même dans le jeu, en fait.. why ?)

Agressive Inline, c’était un grand pas en avant pour les riders tout de même.

 

Du coup en 2004, fallait oser nous sortir X'Trem Roller et ne pas avoir un sentiment de honte..
Voyez par vous même..

N'essayez pas de régler votre écran de PC, le problème ne vient pas de chez vous, ce jeu et cette jaquette sont simplement les plus affligeante que vous ayez vu.

Cyclope des X-Men avec les protege tibia de Robocop et des flammes de nitro (surement) sortant de la platine (qui ne brulent pas la gomme des roue parce qu'elles sont en fer, je pense), une bien belle image à peine puérile de ce qu'est supposé etre du roller.

Ca me fait sincérement rêver.


Alors, oui, j’entends déjà d'ici les moins connaisseurs "houhouter" en se disant que j'oublie de mentionner Jet Set Radio (Dreamcast, 2000) qui selon eux remplissait de superbes critères..

Bah non.
Certes, le jeu était bougrement chiadé c'est un fait, ceci dit il dépassait l'entendement dans le nawakesque.
les tricks quasi inventés pour la plupart, sans aucune cohérence avec le propos de la roulette de toute façon..
 
Seriously, "Farside X", WTF ?

 

Pour résumer, on faisant des "wateufeuk inside over 1080° sboob in nose in penis staïle" sur des rails colimaçons nous dirigeant presque dans l'espace, et on s'en foutait, parce que le véritable enjeux n'etaient ici ni les points, ni un quelqconque challenge lié au rollers, seulement celle du graff'.

(Backside Unit, là.. déjà faudrait reconnaitre le mouvement, mais en plus il manque le "y" de "Unity".. une mauvaise traduction ou simplement que les mecs ne comprenaient que dalle au roller et qu'un mecs dans le bureau d'à côté à soufflé que ça se nommait comme ça.. il le sait il l'a vu à la télé sur MTV.)

Conclusion, on aurait été sur des trottinettes fluo volante en restant habillé en disco tecktonik que ça aurait été la même chose.
A mettre en lien avec l'imagerie hip hop electro jazzy complément faussé de DJ Boy par exemple..

Les amateurs de skating se tournèrent vers le très attendu Rolling sur PS2..

A l'origine développé par le studio Rage avec un atout de qualité "théorique", le célèbre Jon Julio légende de la discipline, qui participait activement au développement.
Mais voila, au grand dam des amateurs, le studio décéda de maniéré prématuré et le produit fut récupéré par Eidos Interactive..

Qui, on s'en doute bien aujourd'hui avait préféré ne pas prendre trop de risque..

Sans saveurs, mou, et surtout extrêmement vide autant dans le level design que graphiquement, Rolling fut le énième clone raté de la série Tony Hawk, qui commençait d'ailleurs à battre de l'aile depuis que les trips Jackass avait intégré la licence.
(Bam Margera faisant de la descente en Caddie de supérette, han, chouette, wé.)


brefle, Rolling sorti finalement en 2003 est semblait être au tiers de sa production.

Dommage, il y avait pourtant pour la 1ere fois un vrai souci de détails dans les tricks/marque de vêtement et rollers.
 
Ce fut surement la plus grosse deception, nous faisant regretter que les développeurs n'aient pas réussi à comprendre l'alchimie d'un Agressive Inline.

Puis un jour, ou peut être une nuit,
Sous un spot je m’étais endormi..
Quand soudain semblant crever le ciel et venant de nulle part,
Surgit un aig.. euh.. une simulation pleine d'espoir !!

Non, non, je ne fais pas allusion à la nouvelle mouture Tony Hawk qui profitait du passage à la nouvelle génération de machine que sont la Xbox 360 et PS3, mais du bien nommé Skate.
Wé, wé j'imagine que c'est pas facile pour le béotien de comprendre le sentiment d'accomplissement du posage de trick sur un simple curb de Skate, à l'inverse de son concurrent principal Tony Hawk Proving Ground qui optait toujours dans une surenchère arcade.
 

Skate était une simulation, une vraie, avec toute la difficulté et le plaisir qui en découle, celui ci jouissant d'une extrême cohérence de gameplay.

Les tricks se faisant via le stick droit, en adéquation logique de chacune des rotations de la planche..
Pour un Ollie, il suffit de mettre son poid sur l’arrière de la board pour ensuite la reporter rapidement sur l'avant *hop*, puis dans la continuité, orienter ses jambes/stick dans la direction désiré afin de poser le trick convoité sur les matériaux urbain.
Un exemple parmi tant d'autre qui vous laisse imaginer l'aspect quasi illimité pour la créativité.
Cependant, quelques menus défauts comme la caméra un poil trop proche de l'avatar nous empêchait d'anticiper correctement les spots, ou de ne pouvoir prendre sa board en main pour monter des escaliers..

Choses que Skate 2 répara rapidement.

 


La prise en main n'etait effectivement pas plus évidente pour le joueur lambda, mais on ne vous a pas dit que ce serait facile, seulement que ce serait la vérité.. Néo.. euh.. Messieurs.

 

Véritable ambiance, tricks, grabs, sensation grisante de réalité, le teaser parle de lui même :

 


Pour ma part, le temps était enfin venu pour que cette citation qui me tenait à coeur depuis des années puisse devenir légitime même dans un Jeu Vidéo :

"I Skate To Create."
wé !

Il en aura fallu du chemin pour que le skating obtienne enfin un statut mature, alors peut on espérer un jour avoir une vrai simulation de rollers ?

I Want To Believe..

Yes We Can..

I Have A Dream..

Hasta la Vista Baby.

(toussa toussa quoi)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ray 27/11/2011 21:03

En même temps faut dire pour eux qu'ils ont perdus des sous et du temps sur la partie tomb raider like. (comment ça je suis ironique). Bon plus sérieusement je ne voit pas comment on pourrait faire
un jeu intéréssant retranscrivant les sensations de l'escalade et le coté lecture de voie...
Enfin en même temps c'est pas comme si j'espérais que ça arrive un jour (au contraire en fait...). Mais c'est rassurant de se rappeler que des trucs aussi mauvais soient sorti, ça permet de
relativiser des jeux dit mauvais qui souvent sont juste des trucs moyens...

Rideonyourfish 27/11/2011 01:33

On peut etre un geek et faire du sport??? :p

Linsky 27/11/2011 14:32



seul l'élite le peut. :D


(la nature est bien faite parfois, elle tend à reparer ses erreurs passé.. comme les Ribery ou les JJ Abrams.)



Ray 26/11/2011 16:03

Pour moi il faudrait une simulation d'escalade ;)
Peu de chance que ça arrive un jour le concept est bien plus compliqué a adapter, c'est sans doute pour cela que je me contente de Prince Of Persia et de Tomb raider (oui, j'ai les boules de ne pas
avoir de PS3 pour me faire le premier Uncharted)...

Linsky 26/11/2011 20:08



une simulation d'escalade, tiens cadeau :


http://www.youtube.com/watch?v=BVJiQrnxns4


(mouahahahaha) ^^



Ray 26/11/2011 13:03

Marrant, je n'ai jamais vraiment accroché les jeux de skate (bon pour Skate Or Die ça s'explique, bien que je l'ai terminé sur gameboy). Et seul Jet Set Radio (et sa suite) m'ont vraiment fait
tripper a cause de ce coté Nawakesque qui rendait intéréssant le fait de faire du skate. Mais bon je n'ai jamais accroché la moindre simulation, je préfère faire le sport dans la vrai vie ou le
voir faire (quand c'est un sport que je ne sait pas faire...) plutôt que d'y jouer en jeu.

Linsky 26/11/2011 14:58



oui mais quand tu en fais en vrai, tu rêve aussi de tenter des choses cohérentes à la réalité et c'est parfois trop technique/effrayant/douloureux..


une simulation de Skating, permet d'exorciser, voire fantasmer sur tout ceci. ^^



M. 20/11/2011 12:42

Un article bien complet.
On peut toujours réver pour un jeu de roller à la sauce "Skate".
Au mieux un "Taig Khris Pro jump over the tour eiffel in the house"...

Linsky 20/11/2011 13:52






first commentaire de la part de Mister M ! j'en ai la larme à l'oeil. ^^


ne perdons pas espoir, un jour viendra où des développeurs de génie se diront :


"bon sang de sapristi, mais c'est bien sur !" (oui j'ai vu Tintin dernierement), il suffirait de passer outre la mode ou la tendance et rendre hommage à tout les riders du monde..


j'y crois encore.