Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 11:59

Bon, avec un titre pareil, vous devez sans doute vous dire que je vais parler de nos jolies bestioles à poils doux..

Image

Mais en fait non...

Toutefois, c'est à cause de mon amour pour ses boules de poils que le titre du jeu vidéo dont je vais vous parler a éveillé ma curiosité :

Image

Donc, ne vous attendez pas à un jeu tout mignon où vous faites des câlins à des chatons mignons.
Non, The Cat Lady est plutôt à classer dans les jeux dont l'histoire vous dérange, vous fait remettre certaines de vos valeurs en question, et où la violence n'est jamais réellement gratuite, au coté d'un Deadly Premonition ou d'un Silent Hill. Il s’agit d’un jeu indé sur PC malheureusement bien trop méconnu à ce jour.

Image

Dans The Cat Lady, vous jouez Susan Ashworth une quadragénaire qui vient de décider de mettre fin à ses jours. Alors qu'elle s'attend à mourir, elle se retrouve dans une autre dimension où une entité la condamne à ne jamais pouvoir mourir...
Pour lever cette "malédiction", l'entité lui dit de tuer les Parasites, plusieurs tueurs psychopathes sévissant autour de Susan. Elle est alors renvoyée dans le monde réel.
Autour de cette histoire de base, se greffe la rencontre de Susan avec une jeune femme dont les objectifs semblent sombres.
En dire plus tuerait toute la surprise de cette histoire.

Image

Ce que je ne me priverai pas de dire en revanche est qu'une des grandes qualités de The Cat Lady est l'écriture de ses personnages. Les deux protagonistes sont incroyablement attachants et les Parasites vraiment effrayants. De plus, le jeu propose plusieurs fins (bien qu'elles semblent majoritairement définies par nos actions dans le dernier chapitre), qui appuient le propos du jeu. Autre atout de The Cat Lady, la bande son est superbe est variée, allant de morceaux de métal à des thèmes électros en passant par des morceaux emplis de nostalgie que ne renierait pas Akira Yamaoka. De plus, malgré ses faibles moyens techniques, le jeu se permet une mise en scène exceptionnelle qui ajoute énormément à la narration (certains chapitres jouant de façon géniale avec les flashbacks) et donne beaucoup de rythme à l'histoire. Surtout que la direction artistique est excellente. On passe de paysages particulièrement crades, poisseux à des paysages oniriques et les musiques accompagnent parfaitement l'ambiance visuelle. Enfin, la qualité du doublage de la plupart des personnages est très bonne.

Image

Seuls défauts du jeu, son gameplay au clavier (le jeu aurait sans doute gagner à être un pur Point'n'Click), quelques énigmes par forcément claires (je pense surtout au coup de l’hôpital psychiatrique...), et l'animation pas toujours top (les animaux...).

Image

Par ailleurs, je ferai deux remarques pour éviter de mauvaises surprises à certains. Que le jeu n'existe qu'en anglais sous titré anglais. Ensuite, même si les images que j'ai mises ne le montrent pas, le jeu peut être extrêmement gore par moments (ce n'est pas un défaut en soi mais mieux vaut être prévenu).

Image

Pour conclure, je tiens à souligner que ce petit jeu amateur possède avant tout une histoire sublime et forte sur la difficulté de se remettre des grands traumatismes de la vie.

Image

Partager cet article

Repost 0
Published by Ray, qui ne regarde plus son chat de la même manière maintenant. - dans Prend ton pad !
commenter cet article

commentaires

Thingol 01/01/2014 18:27


Il est dans ma wishlist Steam, très probablement mon prochain achat d'ailleurs, et tu me donnes encore plus envie de l'acheter ^_^'

jeje829 06/10/2013 14:44


Ce jeux est absolument génial, mon gros coup de coeur dernièrement !!!