Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 15:29

Vous avez dû le remarquer, mais sur ce blog on aime bien les super héros. Et ce qui est bien c’est qu’il y a des super héros adapté à tous les goûts. Et si aux USA beaucoup ont droit à leur série de publié, en France on se concentre surtout sur les grand classique.

Image

Récemment Urban Comics a eu les droit pour éditer les bande-dessinées des super-héros DC. Et ils se sont mis à éditer les plus connus : Superman, Wonder-Woman, Batman, Aquaman, etc.

Image

Mais dans l’ensemble leur publications ont été assez frileuses concernant les super-héros un peu secondaire comme Super-Girl qui n’a eu droit qu’à un tome qui introduit une histoire mais ne la conclue pas. La seule exception pour ces derniers furent ceux appartenant au Batverse qui eux ont tous eu droit à leur série. Robin, Nightwing, Batwoman, Batgirl, Catwoman et depuis peu Harley Quinn ont tous été chouchouté en ayant leurs histoires de publié.

Image

Et je trouve dommage qu’Urban soit aussi frileux.

Mais bizarrement certains super héros moins connus ont quand même eu le droit à la publication de leur série. J’ai été surpris de revoir sur les étagères des magasins les trois tomes de Swamp Thing, super héros aux histoires tragiques connu sous nos latitudes sous le nom de la Créature du marais.


Image

Personnellement j’ai découvert ce super-héros par hasard quand j’étais gosse. J’ai dormi chez des amis à mes parents dont leur fils était fan de comics et j’ai passé ma soirée et la journée qui a suivie enfermée dans sa chambre à dévorer ses BD. C’est ainsi que j’ai découvert des super-héros comme Les Quatre Fantastiques, le Faucon ou Black Panther.

Image

Et évidement parmi ses BD se trouvait des histoires de La Créature du Marais.
Pour ceux qui ne le connaissent pas c’est le botaniste Alec Holland qui suite à l’explosion de son laboratoire se retrouve transformé en un monstre végétal hideux mais garde sa personnalité. Et les histoires que j’ai lues ressemblaient pas mal à la série télé Hulk avec son héros maudit qui essaie d’aider les gens tout en étant poursuivi par des personnes intolérantes à cause de son apparence. La principale différence était que contrairement à Hulk, Swamp Thing ne passe pas par une apparence humaine, il a toujours l’air monstrueux.


Image

Beaucoup d’année ont passé depuis et toutes une mythologie concernant les trois forces composant la vie (la Sève, le Sang et la Nécrose, ou the Green, the Red and the Grey en VO) ont été créé par différent scénaristes et Allec Holland a même été séparé du personnage de la Créature du marais durant un run de Morisson tuant le pauvre Allec au passage. Et récemment durant l’arc Brightest Day, Allec Holland a été ressuscité.

Image

Puis est arrivé le soft reboot de l’univers DC appelé New 52. Pourquoi soft ?
Parce que certains personnages auront leur histoire réinitialisées (comme Supergirl par exemple) tandis que d’autres auront leur histoire qui reprend là où elle en était jusqu’à présent. C’est le cas de Batman, mais aussi de la Créature du marais.
Après sa renaissance, Allec Holland refuse l’appel de la Sève pour faire de lui leur élu protecteur : la Créature du marais. Mais la nécrose qui s’est renforcé se met à le poursuivre pour le tuer de peur qu’il redevienne Swamp Thing. En cherchant à lui échapper il rencontrera l’ex amour de la Créature du marais (à l’époque où celle-ci était séparé d’Allec), Abigail Arcane, qui elle aussi cherche à fuir son destin car elle est destiné à devenir l’élu protecteur de la Nécrose. On suit alors leur fuite désespéré face à la Necrose, essayant de survivre sans embrasser un destin qu’ils n’ont pas choisi.


Image

Son histoire (écrite par Scott Snyder, aussi scénariste sur la version New 52 de Batman) ne se déroule pas seule car en parallèle un autre super héros inconnu aura une histoire qui s’entre croisera avec la sienne. Ce super héros c’est Animal Man. Et j’avoue que pour moi c’était la première fois que je le rencontrais dans une BD. Et quelle bonne surprise !

Image

Si ses pouvoirs sont sympa (il peut faire appel aux animaux environnant pour copier leur capacité et peut leur parler) c’est surtout le personnage qui est intéressant. Buddy Baker de son petit nom est l’un des rares super-héros à avoir son identité connue de tout le monde. Ancien cascadeur et super-héros, il a quitté ces deux carrières pour se servir de son image pour défendre les animaux. C’est donc un militant pour la protection des animaux que l’on suit. Mais surtout il a une vie de famille.
Ça peut paraître anodin mais c’est l’un des rares super-héros qui a une vie de famille sérieuse, là où la plupart n’ont que des histoires d’amour qui sont écrite de façon à empêcher toute création de famille.


Image

Pour Animal Man cette nouvelle histoire (écrite par Jeff Lemire) commence lorsque ses pouvoirs se détraquent et qu’il découvre qu’ils ne lui ont pas été donné par des extra-terrestres comme il l’a toujours cru, mais par le Sang qui cherchais à en faire le protecteur de leur future élue protectrice, sa propre fille Maxine. Cette dernière se retrouve pourchassée par la Necrose, et Buddy et sa famille l’accompagne en essayant de la protéger de son destin.

Image

Ces deux histoires vont s’entremêler car la Necrose et ses agents devenant trop puissant forceront la Sève et le Sang à s’unir pour tenter d’y survivre formant un seul et même cycle. Si coté Swamp Thing l’histoire sera épique dans l’esprit d’un drame Shakespearien, l’histoire d’Animal Man est beaucoup plus intimiste et est le vrai cœur de ce cycle. L’histoire de Buddy Baker se concentre avant tout sur les relations avec sa famille en temps de crise, et les nombreuses difficultés pour garder sa famille unie. C’est d’ailleurs pour cela que une fois le combat contre la nécrose réglé, Buddy a encore deux tomes d’aventures dont le but est de reconstruire sa famille. Une suite d’histoire moins épique mais largement plus humaine et un final concluant d’une façon triste et touchante son histoire.

Image

Pour accompagner cette histoire on aura le droit à de très beaux dessins dans Swamp Thing qui joueront souvent sur le contraste entre la nature végétale de la Créature du marais et l’apparence horrible des agents de la Nécrose (les amateurs de body-horror seront servis).

Image

Le découpage des case est aussi intéressant car souvent ces dernières prendront la forme de branche d'arbre.

Image

Du côté d’Animal Man si la qualité reste au rendez-vous, l’histoire change plusieurs fois de dessinateur et un des chapitre est malheureusement massacré (le fils de Buddy donnera soudainement l’impression d’avoir perdu 5 ans le temps de ce chapitre ce qui rend l’action confuse car on le confond avec sa petite sœur). Mais dans l'ensemble, c'est plutôt beau et avec une mise en scène dynamique.

Image

C’est d’autant plus dommage car c’est la meilleure des deux histoires et que l’on aimerait que les dessins soient à la hauteur tout du long. Malgré tout ceux-ci restent très bons et les passages où Buddy et Maxine visitent le Sang ont une esthétique impressionnante.

Image

la série propose aussi pas mal de caméo souvent justifié et utilisé de façon assez intélligente.

Image

Bref cette histoire est l’un de mes coups de cœurs comics récent. A la fois épique avec de grands combats et intimiste et touchant, c’est le genre d’histoire qui regroupe ce que j’aime dans les comics.

Image

Ah, j’ai quand même un petit coup de gueule à propos de la façon dont ces histoires ont été édités. Si suivre l’histoire coté Swamp Thing est simple, toute son histoire étant contenue dans ses 3 tomes, suivre celle d’Animal Man demande de lire le tome 3 de Swamp Thing.
La faute n’est pas tant à Urban Comics, qui a du faire le choix difficile de décider quelle histoire sera incomplète dans son édition (ils auraient tout aussi bien rendre les deux histoires incomplètes s’ils voulaient vraiment arnaquer leur public) ; mais à DC qui a fait écrire cette histoire sous le format de deux histoires qu’il faut lire en parallèle pour parfaitement les apprécier. Urban Comics a donc décidé de privilégier les aventures du héros le plus connu, c’est-à-dire la Créature du marais, en mettant tous les chapitres concernant sa trame de l’histoire, même ceux concernant Animal Man mais qui sont indispensable pour comprendre celle de Swamp Thing. Animal Man se retrouve donc avec un trou au milieu de son édition…
Là où ce n’est pas trop grave c’est que l’on se rend compte en les lisant que ces deux histoires restent profondément imbriqué pour développer une mythologie intéressante et une réflexion sur les sacrifices que l’on doit être prêt à faire pour protéger ceux que l’on aime. Et après avoir lu les 3 tomes de Swamp Thing vous aurez du mal à ne pas avoir envie de lire Animal Man.
On se retrouve donc avec une histoire à lire dans un ordre assez particulier si on veut apprécier l’histoire sans rien se faire spoiler par certains volumes d’un des deux personnages :


1-Animal Man tome 1
2-Swamp Thing tome 1
3-Animal Man tome 2
4-Swamp Thing tome 2
5-Swamp Thing tome 3
6-Animal Man tome 3
7-Animal Man tome 4

Maintenant j’espère que l’on aura une occasion de revoir ces deux héros si souvent oublié (pour Swamp Thing je ne m’en fait pas trop car un nouveau volume de ses aventures viens d’être publié) et qui permettent pourtant de faire des histoires rivalisant sans difficulté avec celles des plus célèbres héros du panthéon DC.


Image

Partager cet article

Repost 0
Published by Ray qui n’a pas pu résister à faire un jeu de mot pourri comme titre d'article. - dans Mangas-Comics-BD et Jeux de Plateaux.
commenter cet article

commentaires

Costa Blanca 23/09/2017 08:26

All presents have something on take in. Your work is great and i like you and trusting for some more instructive posts. Keep composing.